Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Boko-Haram: appel à la vigilance pour le Tchad !

Tchad : Abbas Kayangar appel à la vigilance!

Chers compatriotes, le mois sacré du ramadan tire à sa fin, permettez-moi de vous adresser mes vœux les meilleurs pour ce mois bénéfique empreint de dévotion et de prières. Notre pays, loin d’être à l’ abri d’un nième attentat terroriste par le groupe Boko Haram qui n’est plus un groupe terroriste nigérian mais englobe toute la sous-région.

La vigilance doit être redoublée et de mise. Tous les citoyens doivent être appelés a concourir pour combattre Boko Haram qui n’est pas tout a fait mort mais, a changé de stratégie. J’ai une forte appréhension que notre pays pourrait subir des attaques ou des attentats, aussi il est grandement souhaitable de murement réfléchir sur l’ouverture des marchés pour le magasinage pour l’Aïd al fitr.

Le Président nigérian Muhammadu Buhari déclarait que les combattants du groupe Boko Haram sont « vaincus techniquement » et qu’ils ne pouvaient plus mener des attaques conventionnelles contre les forces gouvernementales ou les centres de population. C’est une déclaration utopique, creuse et irrationnelle. Au vu des dernières attaques au Niger, il est clair de dire que le groupe terroriste a changé de fusil d’épaule en optant pour une autre méthode de guérilla, il fera encore malheureusement mal a nos pays et nos populations. Et le problème est aussi de ne pas combattre seulement les terroristes mais, il faudrait aussi mettre hors d’état de nuire, ces nombreux généraux et leurs complices se trouvant dans les bases militaires du Nigeria qui tirent la « ficelle » Boko haram.

 

Abbas Kayangar