Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Ville morte au Tchad : Bilan des affrontements entre les forces de l’ordre et militants de l’opposition à Léré

Si à Ndjaména, la ville morte n’a pas été suivie à cause du déficit de communication, il est en revanche observé des affrontements à l’intérieur du pays entre les forces de l’ordre et les militants proches de l’opposition à Léré et quelques autres localités du pays.

A l’appel d’une journée à la ville morte, plusieurs personnes ont été arrêtées jeudi 5 mai 2016, par les forces de l’ordre à Léré et dans d’autres localités du Tchad.

Le bilan se présente comme suit :

4 personnes blessées à Léré puis transférées à Pala.

4 personnes admises à l’hôpital de district de Léré,

4 personnes interpellées à la police. Il s’agit de : Wadou Payanfou, Amadou Ngoba,Yabera Pafroumi et Garonne Pafroumi. Il a été sauvagement bastonné et abandonné. Ses parents étaient venus le chercher.

Ces actes brutaux des forces de l’ordre au Tchad, interpellent les organisations internationales à se mobiliser pour ce pays où le droit à manifester rester encore un défi à conquérir par les forces démocratiques.

Amnesty International qui travaille dans le cadre d’une campagne sur le droit à manifester au Tchad doit plus que jamais agir maintenant.

Makaila.fr