Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Tchad : Idriss Deby pseudo-vainqueur d’une élection irrégulière

Le Conseil constitutionnel totalement acquis et inféodé au pouvoir d’Idriss Deby, vient une fois de plus cautionner les résultats d’une élection irrégulière en déclarant Idriss Deby réélu avec un score arrangé de 59,92%.

 

Le Conseil constitutionnel au Tchad, n’échappe pas à la règle de notoriété publique dans la plupart des pays africains où règnent des régimes autocratiques. Il vient de déclarer Idriss Deby pseudo-vainqueur d’une élection fortement controversée et totalement irrégulière.

Nul n’est surpris de la réélection d’Idriss Deby dès lors que la CENI, a désobstrué le chemin pour faciliter  les tâches au Conseil constitutionnel qui  entérine des résultats fabriqués et  erronés.

Cette proclamation officielle qui ne reflète pas la volonté du peuple, risquerait de provoquer une crise politique d’envergure  laquelle remettra en cause la cohésion sociale et l’unité nationale.

Les Tchadiens dans leur écrasante majorité, refusent  de vivre encore 5 ans  dans la frustration et le mépris d’Idriss Deby. Ils vont de nouveau se mobiliser avec des moyens démocratiques et non démocratiques pour  sauvergarder leur souverainété afin que leur  victoire volée, soit restituée.

Les prochains jours seront malheureusement tragiques pour les Tchadiens désormais appelés à résister dans un univers totalitaire.

L’opposition vient d’annoncer dans un communiqué de presse  qu'elle appelle à la  ville morte, le 05 mai 2016, les organisations de la société civile opposées, à un 5ème mandat d’Idriss Deby,  vont elles aussi, décliner leurs actions de protestation citoyenne et républicaine contre un pouvoir illégitime.

 

Makaila.fr