Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Photo Albert Facelly pour Libération

Photo Albert Facelly pour Libération

La France devient cohérente enfin avec elle-même, en privilégiant la coopération militaire avec le géant Nigéria, pays dont le dirigeant est issu des urnes et du suffrage universel, valeurs chères à Paris. Cette option lui éviterait l’influence militaire de l’allié tchadien, Idriss Deby de plus en plus encombrant et problématique.

 

Dans sa politique de lutte contre le terrorisme au Sahel, la France déplace le curseur en faisant un choix lucide et objectif dans sa coopération militaire. Elle vient d’envoyer depuis jeudi 28 avril, Jean-Yves Le Drian, son ministre de la défense au Nigéria, pays immense comme un continent disposant des moyens militaires de ses ambitions sécuritaires pour éradiquer définitivement la menace terroriste de Boko-Haram.

Depuis l’avènement au pouvoir du Président Muhammadu Buhari, lui-même, militaire de carrière, Boko-Haram a subi de nombreuses défaites militaires face aux forces nigérianes dotées des moyens appropriés dans la lutte contre les mouvements terroristes.

En changeant de curseur du Tchad, pays supposé, pivot dans la stratégie de défense et de sécurité de la France, les autorités françaises deviennent cohérentes avec elles-mêmes.

Ce choix de coopérer avec le Nigéria dont le dirigeant démocratiquement légitime, la France épargnera à ses dirigeants des critiques de voix associatives qui les reprochent régulièrement de composer avec des dictatures africaines en occultant l’aspiration démocratique des populations locales.

Makaila.fr