Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

La Compagnie Sucrière du Tchad dévastée par un violent orage
La Compagnie Sucrière du Tchad dévastée par un violent orage
La Compagnie Sucrière du Tchad dévastée par un violent orage
La Compagnie Sucrière du Tchad dévastée par un violent orage
La Compagnie Sucrière du Tchad dévastée par un violent orage
La Compagnie Sucrière du Tchad dévastée par un violent orage

La production de sucre de la CST dévastée par un orage, le travail d’une année réduit à néant.

Des pertes considérables!

Le vendredi 4 mars 2015, une forte pluie a anéanti des tonnes de sucre stockées à l’extérieur des magasins, dans la cour de l’usine de production de la Compagnie Sucrière du Tchad (CST) de Sarh, faute de place. La survie de la Compagnie Sucrière du Tchad est, dangereusement, menacée par une concurrence déloyale du sucre de contrebande, qui envahit, de plus en plus, le marché tchadien.

Avec des magasins pleins à craquer après 3 mois de méventes, la cour de l’usine de Banda (Sarh) remplie de tonnes de sacs de sucre, 23 000 tonnes en stocks, dont 10 500 tonnes exposées aux intempéries!!

Les importations frauduleuses en provenance du Soudan et du Nigeria sont en train d’étouffer la CST avec ses 2 000 salariés au point qu’elle ne sait plus où mettre sa production.

Depuis décembre 2015, la perte en chiffre d’affaires est de 6 milliards de FCFA.

Correspondance particulière