Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

En pleine vague de répression au Tchad, Ayrault se compromet avec Déby

L’association Survie, qui avait interpellé Jean-Marc Ayrault sur la situation au Tchad à l’occasion de sa participation à une session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU ce lundi 29 février [1], a appris avec stupéfaction que le nouveau ministre des Affaires étrangères avait rendu visite le jour même au président tchadien dans un hôtel de luxe de Paris, le Bristol [2].

Pour Fabrice Tarrit, président de Survie, « Outre le fait de poursuivre la longue tradition francafricaine des visiteurs du soir des dictateurs africains dans leurs palaces parisiens, cette visite est un exemple insupportable de connivence avec un régime qui multiple les actions répressives quelques semaines avant un scrutin présidentiel particulièrement tendu. Jean-Marc Ayrault entame son mandat ministériel de la pire des façons, dans la stricte continuité de ses prédécesseurs qui ont fait du dictateur tchadien un allié stratégique quasi intouchable ».

La diplomatie française aura beau répéter comme à son habitude que ce type de rencontre permet de « faire passer des messages » sur les droits de l’Homme, la communication institutionnelle tchadienne, comme à son habitude, a su monter en épingle cette visite [3] et l’afficher comme le signe de la solidité des liens d’Idriss Déby avec la France.

 

Contact presse :
Thomas Noirot, 06 16 97 42 87, contact@survie.org

 

[1] Lettre ouverte au ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, Survie, 28 février 2016

[2] "Idriss Déby initie Jean-Marc Ayrault à l’Afrique depuis Le Bristol", La Lettre du Continent, 01/03/2016

[3] Voir par exemple l’article déjà en ligne sur http://www.journaldutchad.com/artic...