Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Tchad: Saleh Kebzabo relève les ratés du processus électoral

De retour à Ndjaména, Saleh Kebzabo, leader de l'UNDR et chef de file de l'opposition au Tchad, a invité les journalistes pour s'entretenir avec eux sur l 'échec constaté lors de sa tournée au sujet du recensement électoral.

Après avoir dressé un bilan sombre de la situation nationale catastrophique à tous les niveaux, le député et opposant, Saleh Kebzabo,qui rentre d'une tournée en lien avec le recensement biométrique, a déchanté. Il tente d'alerter l'opinion nationale et internationale sur les ratés de cette étape cruciale censée garantir une élection libre transparente à l'approche des échéances électorales prévues en 2016.

 

Pour Saleh Kebzabo: " la présidentielle de 2016 devrait se dérouler dans une plus grande transparence, par rapport aux précédentes. Mais c’est sans compter avec le président Déby qui a utilisé toutes les ficelles pour tenter de contrôler le processus, de bout en bout : modifications de la loi électorale, création d’un cadre de dialogue, le CNDP, qui est une coquille vide sans objectifs et aux ordres, maîtrise de la CENI qui a perdu son indépendance, mise à l’écart des partenaires étrangers du processus électoral…" dit -il dans une déclaration transmise à la presse.

Très inquiét du processus électoral en cours, le député Saleh Kebzabo réclame :

- la mise en place d’une commission paritaire pour valider la liste électorale par l’élimination des mineurs et des réfugiés, ainsi que des personnes recensées comme sans doigts ;

- L’acquisition et l’installation de kits d’identification des électeurs dans les bureaux de vote ;

- Le rappel à l’ordre de l’administration territoriale et militaire, ainsi que de la chefferie traditionnelle, de cesser de se mêler des affaires politiques ;

- Le strict respect de l’indépendance de la CENI qui doit poursuivre sa mission d’organisation d’une élection démocratique et transparente ;

- La réaffirmation de la mission du Bureau Permanent des Elections comme organe technique sous l’unique autorité de la CENI ;

- La refondation immédiate du CNDP dont la mission doit être redéfinie et l’indépendance du pouvoir réaffirmée.

"C'est à ce prix seulement, nous semble-t-il, que notre pays peut espérer organiser des élections propres, transparentes et démocratiques, pour assurer la paix, indispensable à son unité pour un développement souhaité par tous les Tchadiens." conclut-t-il dans sa déclaration.

La rédaction du blog de makaila