Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Idriss Deby convoqué à Dakar: que pense l'opposant tchadien Ngarléjy Yorongar?

Une des rares voix discordantes au Tchad, a réclamé clairement l’audition d’Idriss Deby dans le procès d’Hissein Habré, Ngarléjy Yorongar, député et opposant tchadien, donne son avis sur la convocation adressée par les chambres africaines extraordinaires au dirigeant tchadien.

Joint à Ndjaména par notre rédaction, Ngarléjy Yorongar estime que cette « convocation ne change rien et ne sert à rien puisque Idriss Deby a tout verrouillé pour qu’il ne soit cité simplement par des témoins. »

Selon le député tchadien, Idriss Deby a sélectionné des témoins peu fiables quand il se sent menacer par les anciens de la Direction de la Documentation et de la Sécurité (DDS).

« Pourquoi Idriss Deby a-t-il refusé de laisser ou de transférer à Dakar les co-responsables de l’ancien régime comme le lui demandent les Chambres Africaines Extraordinaires ?» S’est- interrogé l’opposant tchadien. Avant d’ajouter « Il les a arrêtés avant de les faires condamner pour qu’ils n’aient pas témoigner contre lui »

Pour le leader de la Fédération Action pour la République, Idriss Deby s’est arrangé avec la juridiction panafricaine pour l’empêcher avec l’homme politique tchadien Garondé Djarma d’aller à Dakar.

Par ailleurs, il révèle aussi que son avocat français aurait officiellement saisi les magistrats sénégalais et africains afin qu’il vienne à Dakar comparaître. Mais depuis, aucune réponse de ces derniers à la sollicitation de son conseil juridique basé à Paris.

 

 

La rédaction du blog de makaila