Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Dans un communiqué de presse publié mercredi, la Convention Tchadienne pour la Défense des droits de l’homme (C.T.D.D.H), a fait part de sa vive préoccupation des manœuvres utilisées par le régime pour semer la division au sein de l’Union des Etudiants Tchadiens (UNET).

Par ailleurs, le fait que le ministre de l’Intérieur et son collègue de l’Enseignement supérieur, soient mobilisés pour empêcher la tenue de la réunion des secrétaires généraux taxés comme aile dure de l’organisation estudiantine, témoigne à juste titre l’implication des politiques dans la sphère universitaire à des fins inavouées. Plusieurs étudiants ont été arbitrairement arrêtés le mercredi 12 août 2015.Leur tort : avoir réclamé des bourses par des moyens d’expression pacifique qu’est la manifestation.

Faut-il demeurer silencieux face à ces arrestations qui relèvent comme toujours de l’arbitraire du régime ?

Non ! Il faut non seulement dénoncer ces actes mais élever le niveau de protestation à tous les niveaux et exiger la libération sans condition de ces responsables de la structure estudiantine.

Tous les segments associatifs et les acteurs politiques doivent mutualiser leurs efforts en vue d’attirer l’attention de l’opinion publique sur la nature répressive du régime en place qui règne par la terreur et la barbarie sur une population qui méconnait ses droits et devoirs.

La rédaction du blog

 

 

Informations complémentaires: Tous les representants des differentes sections de l'UNET venus à N'Djamena pour la tenue d'une session extraordinaire sont tous arretés par 4 voitures de police et on ignore où ils sont amenés. Ils sont 36 representants dont les SG, SGA et President de la chambre. Parmi eux se trouve egalement le President de l'UNET et quelques étudiants de la base. je fait partie de ce bureau. Actuellement je vous ecris depuis le commissariat par secret