Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Le 21/08/2014

Terre d’accueil des réfugiés centrafricains, le Tchad ne veut pas vivre les difficultés que connaît son voisin. Dès lors, afin que le conflit devenu religieux ne s’étende, les leaders des trois confessions majoritaires du Tchad ont lancé mercredi, à Moundou, une plate-forme pour la coexistence pacifique et l’éducation à la paix en faveur des personnes retournées de la Centrafrique.

Ainsi Sonia Potifar, secrétaire général de l’Entente des églises et missions évangéliques au Tchad, cheikh Hissein Abakar Hassan, président du conseil supérieur des affaires islamiques et Monseigneur Joachim Kouraleo, vice-président de la Conférence épiscopale du Tchad, accompagnés de 700 personnes se sont engagés à promouvoir la paix et l’unité.

Pour les participants, « le Tchad doit rester un et indivisible pour avoir déjà subi les conséquences de la guerre ». Il faut tout faire pour que la religion, symbole d’espoir et de paix, ne devienne pas le terreau d’affrontements fratricides.

L. Meiren

Le Tchad tente d'éviter l'éffet domino du conflit centrafricain