Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les autorités tchadiennes doivent s'investir pour assurer la sécurité des populations et garantir la paix civile à tous //

Archives

Publié par Mak

Entre 2011 et 2013, ces sociétés "se sont aménagées une part de marché de 25% sur le segment très opaque du pétrole mis en vente" par les États sub-sahariens et les compagnies publiques de ces pays, soit 55 milliards de dollars, écrivent les ONG dans un rapport publié à Lausanne et Berne.

Dans certains cas, ces sociétés sont même dans une situation de monopole. Ainsi, les sociétés suisses de négoce dominent nettement dans les exportations au Cameroun, au Gabon, en Guinée équatoriale, au Nigeria ainsi qu'au Tchad.

Au Tchad, Glencore a acquis, en 2013, 100% de la part étatique du pétrole pour une valeur correspondant à 16% du budget national de ce pays, l'un des plus pauvres de la planète.

En Guinée équatoriale, les firmes Arcadia, Glencore, Trafigura et Vitol ont vendu pour plus de 2,2 milliards de dollars en 2012 de pétrole, un montant égal à 36% des recettes de cet État, classé avant-dernier au niveau mondial en matière de corruption.

Des ONG dénoncent l'opacité du négoce du pétrole africain en Suisse