Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Publié le 6 avril 2014 dans Communiqué

Alors que le Rwanda entame ce 7 avril les célébrations du 20e anniversaire du génocide des Tutsis au Rwanda qui fit 800 000 victimes, massacrées pour la seule raison qu’elles étaient tutsi ou opposées au génocide, EELV déplore la décision du gouvernement de ne pas envoyer de représentants aux commémorations à Kigali.

La France continue de nier son implication pourtant affirmée par nombre d’historiens qui pointent la complicité et le soutien au régime qui a planifié et exécuté le génocide tutsi.

EELV demande la déclassification et la publication de tous les documents se rapportant à l’action de la France au Rwanda de 1990 à 1994 dans ses volets diplomatiques, militaires, politiques, et financiers.

Des dirigeants politiques et militaires français ont apporté leur soutien aux génocidaires avant, pendant et après le génocide. 20 ans après, toute la lumière doit être faite sur la politique de la France au Rwanda. Pourtant, la France met un frein à la justice en dissimulant un grand nombre de documents officiels dont les archives sur les opérations militaires françaises au Rwanda, ou les archives de l’Elysée.

Le devoir de mémoire est nécessaire, la transparence est indispensable.

Julien Bayou, porte-parole
Sandrine Rousseau, porte-parole

 

 

Rwanda : EELV demande la levée du secret défense