Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Après avoir réduit totalement au séduit, les journalistes dans son pays, Idriss Deby s’en prend à la presse étrangère et internationale qu’il accuse d’entreprendre une campagne médiatique à son encontre dans le conflit centrafricain.

Acculé et encerclé  de partout, Idriss Deby évacue toute sa responsabilité dans la situation tragique actuelle que connaît la RCA.

Dans son message de fin d’année, il  dit :  « Je défie quiconque, je dis bien quiconque, capable de fournir à l'opinion internationale, la preuve de ces allégations", a martelé le président Déby Itno. »

Pourtant, les preuves sont là, irréfutables et irrésistibles contre sa responsabilité d’avoir armé, soutenu financièrement, diplomatiquement  et politiquement les leaders de la Séléka, jusqu’à la prise de Bangui.

Plusieurs responsables de la Séléka dont  Mohamed Dhaffane, Nourredine Adam, Eric Massi, Michel Djotodia ont été apperçus dans la capitale tchadienne pavanaient dans les hôtels et hautement sécurisés par les  agents de renseignements tchadiens.

 Mohamed Dhaffane, disposait d’un numéro de téléphone depuis le Tchad, il coordonnait les opérations militaires de la  Séléka. D’autres preuves sont à la portée de nombreux observateurs.

La presse étrangère ne fait que jouer pleinement son rôle d’informer l’opinion publique.

L’animosité, la frilosité et l’hostilité d’

 

Drame centrafricain : acculé et encerclé, Idriss Deby s’attaque aux médias étrangers