Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Le  sommet régional  de la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale (CEAC), qui se tient à Ndjaména, ce jeudi, sonne la rupture entre  le guide Idriss Deby et son patronné Michel Djotodia, arrivé au pouvoir grâce au soutien de Ndjaména.

En effet, acculé  par ses souteneurs français, Idriss Deby soucieux de préserver son pouvoir autocratique au Tchad sous les projecteurs des médias internationaux à la suite du conflit déclenché en RCA, est contraint à sacrifier Djotodia à céder le pouvoir à Bangui.

Idriss Deby ne fait qu’exécuter la volonté de son protecteur  François Hollande qui a déclaré  lors du sommet Afrique –France sur la sécurité de l’Elysée que :  « Je ne veux pas individualiser la responsabilité [de la crise centrafricaine, Ndlr] mais on ne peut pas laisser en place un président qui n’a rien pu faire, voire même a laissé faire ».

Aujourd’hui, avec ce qui tient à Ndjaména, on est tenté d’observer le plan d’exécution d’une décision déjà prise.

La CEAC qui se réunit avec le seul ordre du jour qui porte sur la démission de Michel Djotodia, ne sert que de caution institutionnelle à cette mise en scène grotesque.

Jusqu’à quand les centrafricains et Centrafricaines doivent-ils continuer à subir   des ingérences  du Tchad ?

 La rédaction du blog de makaila

Contraint et soucieux de préserver  son propre pouvoir  au Tchad, Idriss Deby sacrifie Michel Djotodia !