Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: le masque est tombé après les assises de l'opposition

Le masque est tombé depuis les assises de l’opposition qui ont mis en route une redoutable catharsis de l’opposition

Le masque est tombé depuis les assises de l’opposition qui ont mis en route une redoutable catharsis de l’opposition
Des illustres inconnus aseptisés dans la plus part, présidents des partis politiques membres de la majorité qui, ne trouvant plus des dessous de table habituel du MPS ont atterri depuis quelques mois à l’opposition puisque la loi 20 les a ouvert la porte, (CNPDT, MBAILELEM NDOKO MANASSE , MJPT, NADJINGAYE TOURANGABA, UET/V, BADONO DAIGOU…) avec à la manœuvre un piètre homme, lui aussi fabrique du MPS (PDPT, DJIMET Clément BAGAOU) empestent la vie politique nationale tchadienne avec des écrits triviaux dont la bassesse politique a franchi le seuil du ridicule pour un homme qui se dit opposant.
Avant les assises de l’opposition, ces hommes politiques brouillons ont dit de ce forum que c’est une manœuvre qui vise à affaiblir l’opposition. Mais laquelle ? L’opposition mise en place par le MPS dont dirige BAGAOU où l’opposition reconnu par loi ? Après ces assises où des résolutions énergiques ont été prises et leur mise en œuvre permettra de réunir les conditions idoines d’équité, d’assainissement de l’environnement politique et d’aller à des élections transparentes, dans leur dernière livraison, ces hommes déclarent en réponse aux assises de l’opposition « soutenir le chronogramme de la CENI à la solde de Deby , affirment leur attachement au CNDP, instrument de Deby, soi-disant pour son rôle prépondérant dans la décrispation de la vie politique et ne se reconnaissent pas dans les résolutions des assises dites de l’opposition dont à peine le tiers des partis y ont pris part et disent de ces assises que se sont des manœuvres visant à retarder le processus électoral et torpiller la biométrie. Quelle biométrie ? La biométrie sans kit d’identification d’électeur dont le gouvernement a ôté la ligne budgétaire destinée à cet important outil pour laisser porte ouverte aux votes multiples, exercice favori du MPS pour gagner frauduleusement les élections. Non, les tchadiens veulent d’un chronogramme avec une biométrie incluant le kit d’identification des électeurs et non de ce chronogramme que vous avez mission de le soutenir.
Quel processus électoral ? Celui avec une administration territoriale complètement militarisée, avec Deby Sultan qui appelle tous les chefs cantons du Tchad à le soutenir ? Le processus électoral avec une CENI à majorité PS et des hommes de main de Deby comme Samir à la tête de la Cour Suprême et Nagoum à la tête du Conseil Constitutionnel ? NON ET NON.
La question qui se pose d’elle-même, c’est que cherchent ces petits gens ?
En tant qu’observateur attentif de la vie politique tchadienne, nous ne pouvions passer des affabulations monstrueusement grotesques comme celles-là. Dire que les assises de l’opposition ont réuni à peine le tiers de l’opposition relève de la folie assassine des hommes perdus comme BAGAOU et consorts. Ont pris part à ces assises 33 partis politiques de l’opposition, la vraie opposition qui a un statut et un chef de l’opposition reconnu par la loi sur 57, dernières statistiques que nous détenons du Gouvernorat de la Ville de N’Djamena et confirmées par le Cabinet du Chef de l’Opposition. Ces partis qui ont pris part à ces assises sont : ACTUS, AFP, AL NAR, AND, APR, CDF, CTPD, FPLS, MDA, MNCT, MNRT, MPTR, PAP/JS, PDAM, PDS, PISTE, PLD, PLT, PMUD, PPL, PRSN, PUR, RAJET, RDP/R, RPT, TCHAD AVENIR, UFD, UMR, UNDR, UNDS, UDR, URD et UR.
Alors, d’où vient le nombre d’à peine le tiers ? Evidemment, ça ne peux venir que des bons professionnels du spectacle notamment les saltimbanques comme Clément BAGAOU, ALADOUM DJARMA BALTHAZA, BERGUE FIDELE, MORA TOUIMBAYE et JULIEN BEASSEMDA DJEBARE dans leur acrobatie continue sur la scène politique du Tchad.
BAGAOU, devenu opposant le 02 avril 2013 sous la tente d’Idriss Deby et estampillé opposant puis imposé par Idriss Deby sur la liste de l’opposition ce jour ne cesse de nous entonner depuis qu’il a écrit au président de l’Assemblée nationale pour quitter le groupe parlementaire les Républicains apparenté au MPS. Il tire à boulet rouge depuis qu’il s’est déclaré candidat aux présidentielles de 2016, sur la CPDC et le Chef de l’Opposition, son adversaire politique n’est plus le MPS et Deby mais CPDC et Saleh KEBZABO; Balthazar, atteint de strabisme dont la convergence de ses axes visuels ne lui permet pas de voir la profondeur de l’opposition. Cet ex militant de ASRI puis du MPTR avec son cousin BERGUE de la Tandjilé Est , le dernier des présidents des partis politiques au Tchad qui continue à gratter le sol de N’Djamena à pied en délinquant en puissance ; MORA, l’opportuniste bon teint qui chasse avec sa moto, les bières et les trippes (marara en arabe tchadien) dans les débits de boisson de N’Djamena et vomi par endroit après les avoir trop ingurgité. Enfin, BEASSEMDA Julien, gagné par la pauvreté sénile et qui ne croit plus à l’avenir de l’opposition, ce soudard de la CPDC qui a trahit ses amis pour être à la solde de MPS pour intégrer le CNDP à l’effet de se requinquer un peu et assurer sa retraite qui signe au nom des non regroupés. Mais, si l’on n’est pas regroupé, comment peut-on avoir un porte-parole ? Il n’y a que Julien qui peut répondre.
1. Le CCPOD est le regroupement constitué de 13 partis reliquats du MPS avec des présidents dont l’aura politique ne dépasse pas le seuil des concessions dans lesquelles ils habitent.
2. L’ODEM qui compte trois partis n’est ce qu’il est.
3. Le FCAD qui compte deux partis documents en main.
4. Et BEASSEMDA, le non regroupé.
Voilà dépeint ce cocktail mis en place par le MPS pour déstabiliser l’opposition. Ces gens dont trois siègent au CNDP au nom de l’opposition mettent à mal systématiquement les actions de l’opposition représentée par ALI GOLHOR, GALI GATA, DJIME BICHARA, SALIBOU GARBA, etc.
Du pied au cap, physiquement, intellectuellement et dans leur accoutrement, ces gens ne ressemblent pas aux hommes politiques. Comment voulez-vous qu’ils incarnent une lutte politique aussi ardue comme celle de l’opposition ? Malheureusement pour eux que les sites publient leurs photos. Des vestes en jersey avec cravate à la banane au couleur du drapeau américain digne des texans des années 30 en vacance de ALLADOUM DJARMA BALTHAZAR. ET BAGAOU qui n’a d’autre tunique que l’unique costume à la Mao TSE-TOUNG. Pour le reste, sans commentaire.
De grâce, BAGAOU et consorts vous faites la honte du Tchad avec votre expression française pénible. Cachez-vous un peu au lieu de vous montrer. Croyez-vous que la Télé Tchad vous rend service en vous invitant à des débats télévisés ? Non, conseil d’expert en com politique. C’est pour monter vos limites aux tchadiens. Là, BETHEL a réussi. BALTZAR, s’il vous plait, retirez votre salle photo du site.
L’opinion nationale et internationale que vous appelez si souvent dans vos communiqués n’est pas dupe. Même de l’extérieur du Tchad, nous avons toutes les informations sur vous.
ABDEL-HAKIM OURADA et MBAIOUMASSEM Parfait
SUD CONSULTING
-- envoyé par ABDEL-HAKIM OURADA (abdelourada@gmail.com)

Twitter - Facebook - Blog du staff
© Copyright OverBlog - Se désinscrire