Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Ing. Alladoum Djarma Baltazar Président Fondateur de L'Action Socialiste Tchadienne pour le REnouveau-ASTRE-Porte-Parole du FCADTel:+235 66 29 29 39/99 29 29 39





Conférence de presse du FCAD du 28 novembre 2014

Déclaration liminaire du porte parole
Mesdames et messieurs les journalistes,
Messieurs les présidents des partis politiques membres du Front pour le Changement et l’Alternance Démocratique (FCAD)
Distingués invités,
Mesdames et messieurs
A l’occasion de la proclamation de la République du Tchad, nous nous faisons le devoir de mesurer le chemin parcouru, d’évaluer les avancés et constater les reculs afin de mieux faire les meilleures orientations possibles et ainsi, contribuer à la construction de la République et de l’Etat de droit.
Le FCAD, estime échanger sincèrement avec vous sur la marche du pays mais aussi sur ses actions menées jusqu’alors pour l’amélioration du quotidien des tchadiens.
Mesdames et messieurs,
L’année 2014 restera à jamais dans la mémoire des tchadiens comme l’année de tous les malheurs étant donné que le pays vit une grave crise financière, sociale, et énergétique. Au classement du PNUD L’indice Humain de Développement place notre pays le Tchad 184ème pays sur les 187.
Le classement « DOING BUSNESS » place le Tchad en dernière position, c’est-à-dire le pays où le climat des affaires est très mauvais. Même sur le plan sécuritaire, le plat de prédilection du régime MPS, le Tchad fait figure de bon dernier juste avant la Somalie, l’Afghanistan, et peut être la Centrafrique et le Soudan du Sud.
Vous pouvez nous prendre pour des alarmistes, mais les faits sont têtus : depuis 2011, le budget de l’Etat est une coquille vide. Les chiffres sont transcrits et adoptés par l’Assemblée Nationale mais son exécution est toute autre chose. Plus grave encore, cette année, en avril déjà, l’exécution du budget est suspendue. La mesure ne fut levée qu’en juillet ; un budget dépourvu de toute substance, charcuté à 3/4 et réduit au strict minimum.
Le comble est arrivé à la fin du mois d’octobre. N’ayant plus de possibilité de payer le salaire, le Gouvernement a créé de toute pièce une commission de Contrôle des agents de l’Etat, le fameux SIMAPE. Une commission gouvernementale qui méprise les textes fondamentaux de la République notamment la Constitution en se permettant le luxe de contrôler même l’Assemblée Nationale et la Présidence de la République, Violant encore une foi de plus les principes constitutionnels du pays.
En dépit de la disponibilité et de la bonne intention des bailleurs de fonds internationaux, le Gouvernement n’arrive pas, depuis deux ans, à mettre en œuvre le Plan National de Développement (PND) moins encore son propre programme politique.
Mesdames et messieurs les journalistes
En date du 09 Novembre 2013, le FCAD avait suspendu sa participation au Cadre National de Dialogue politique (CNDP), motif entre autre:
 la faille des représentants de l’opposition de rendre compte aux parties prenantes,
 Le tripatouillage relatif à la désignation des membres de l’opposition à la CENI,
 La privatisation des services d’établissements des faits d’état civil à savoir : la carte d’identité nationale, le passeport, la carte grise etc.
Aujourd’hui, Mesdames et messieurs les journalistes
L’histoire père de la vérité, nous donne raison : le processus électorale est grippé, la CENI mère et le CNDP font du surplace, le peuple Tchadien lui n’a finalement confiance qu’à la mort…puisque prit en otage par Deby et son clan qui lui refuse tout.
Mesdames et messieurs les journalistes
Pour votre Gouverne, sachez- le au FCAD, nous œuvrons et restons disposés pour l’unité de l’opposition.
Nous sommes bien conscient que pour le bonheur du peuple Tchadien, l’adversaire commun de toute l’opposition politique est bel et bien le singleton qui s’appelle Idriss Deby Itno du MPS(…) que les marchands d’illusions qui se décrètent opposants ou qui attendent un certificat d’appartenance à l’opposition délivré par une quelconque instance, comprennent la notion du groupe, primauté sur l’individualisme.
Le FCAD est un regroupement qui à une ligne de conduite et comme telle nous demeurons et resteront fidele à sa plateforme, nous ne nous fierons aux caprices d’un mercantiliste en quête du bien personnelle immédiat comme celui de Daoud Kayar qui a la direction du mini PRSN dont le poids politique est égale à un mouchoir de poche.
Tous, nous devons combattre ce régime qui se cantonne à créer des injustices que nous nous obligeons de relever quelques unes, pardonner nous cette liste d’injustice ne sera pas exhaustive, même dix ans passées ici, ne nous suffiront pas d’étaler le 1/100e
Mesdames et messieurs les journalistes
Permettez nous de vous le dire, le régime’’ stratocratique’’ de Deby dont le fondement est : les élections tripatouillées, le Clanisme et le népotisme etc. A achevé le Tchad que HISSEIN HABRE à laissé agonissant sur tous les plans
Education : sur le plan éducatif, ne nous leurrons pas ; de la baisse de niveau nous sommes aujourd’hui à la disparation de niveau. L’année 2014/2015 annonce des résultats plus catastrophiques que ceux de l’année 2013/2014 à cause du fameux SIGASPE qui a fini par tout gaspillé dans ce pays ou l’électricité et l’internet restent des denrées rares.
Santé : Les moustiquaires misent à la disposition des commerçants et les militants du MPS ne sont qu’un bluff, les hôpitaux et les centres de santé sont submergés par les cas d’urgences dû au palu. En dépit des milliards investis, les indicateurs ne s’améliorent pas.
Administration : pas de commentaire, c’est le chaos, la corruption est légalisée
Sécurité : les ‘’gangs’’ font la loi sous le nez et la barbe de nos agents de force de l’ordre.
Finance : c’est même lamentables, on se pose même la question, après la, CNPCIC ça sera le tour de quelle compagnie partenaire du Tchad pour venir au secours du trésor public pour permettre aux fonctionnaires Tchadiens que Deby et son clan traite comme des ‘’Dongourous’’ de la République.
Energie, on vous fait cadeau de la répétions, car Deby lui-même à reconnu là où le carburant Tchadien se vent. Nous lui demandons juste un courage, c’est celui de mettre aux arrêts les auteurs de cette souffrance du Peuple Tchadien.
Mesdames et messieurs les journalistes
Les ressources du pays ne sont pas seulement distribuées à travers des faux marchés et pillées par des gens du cercle du pouvoir, mais aussi mal gérées et gaspillées : Dans trois(3) jours, nous assisterons à ce gâchis.des milliards seront dépensées en un seul jour sans que nous n’observions des moindre réalisations. Peut-on développer un pays en célébrant pompeusement les fêtes.
En tant que nationaliste, nous ne sommes pas contre les fêtes nationales, mais nous sommes contre l’éxubérance.ces milliards, détruits en un seul jour, ou ces milliards alloués pour les fêtes pourraient servir à instaurer la justice sociale. Car pendant que ces milliards sont dépensées pour les fariboles, il y’a des Tchadiens D’ATRONE, DE DIGUEL, DE WALIA ET FARCHA… de la capital qui meurent de faim dans ce pays pétrolier.
Le cas de notre pays est tellement grave, qu’il serait hasardeux de parler de la politique internationale à cette conférence que nous baptisons de messe de requiem.
C’est plutôt ici pour nous, l’occasion de dire au Tchadien qui continuent à adorer ce régime devenu dieu de se reconvertir, qu’ils se rependent, la voie qu’ils ont empruntée ne donne pas le salut. C’est une voie qui les conduit à la perdition. Il est encore temps de changer de direction, car demain sera trop tard.
Je vous remercie et reste disposé a répondre à vos questions.

Tchad: conférence de presse du FCAD