Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Nadjo Kaina et Iyina - Le leader du Mouvement IYINA,Nadjo Kaina, reconduit à la tête de l'organisation pour une année à l'issue d'une AGE( Assemblée Générale Extraordinaire )//Le président tchadien dans la tourmente, acculé de partout// Suspension des vols du PAM à Amdjarass- Agacée par de nombreux vols à destination d'Amdjarass, ville natale d'Idriss Deby, la représentante au Tchad du Programme Alimentaire Mondiale (PAM), a ordonné la suspension des vols humanitaires en direction de cette contrée, devenue, la Gbatolite tchadienne // l'ADAC dans le collimateur de l'IGE- Epinglée par l'Inspection Générale d'Etat) pour des malversations financières, l'ADAC détourne l'attention de l'opinion et accuse une compagnie aérienne privée inoccente //

Géo-localisation

Publié par Mak

Après un mois de recherche, l’opération d’apurement de la liste des fonctionnaires de l’Etat tchadien affiche déjà un résultat. Un rapport soumis par une commission interministérielle, mise en place en février 2014 et chargée d’assainir le fichier du personnel civil de l’Etat, fait état de ce que plus de 84.000 agents émargent au trésor public en juin dernier.

Ainsi, le ministre tchadien des Finances et du Budget, Bédoumra Kordjé a expliqué que sur ce nombre, 10.223 agents, soit 12% des travailleurs du secteur public, sont des fonctionnaires fictifs.

«5.533 agents ne se sont jamais présentés pour le contrôle pendant toute la durée de l’opération pour des raisons inavouées. 486 autres ont une double matricule sur le fichier de la Solde. 4. 690 personnes exercent à la fois dans le public et le privé. Plus de 5.000 autres agents bénéficient des indemnités et bonifications en déphasage avec leur situation administrative», a déclaré Bédoumra Kordjé.

Selon le rapport en question, les 10.223 agents en situation irrégulière ont été aussitôt mis au «billetage» (le paiement à la caisse d’un agent-trésorier-payeur, contrairement au paiement par virement bancaire) et sont sommés de se présenter à N’Djamena pour régulariser leur situation.

«Tous les agents en situation irrégulière identifiés qui ne se seraient pas présentés aux équipes pour y subir ne pourraient plus émarger sur le budget de l’Etat », avertit le ministre Kordjé.

Pour les autorités tchadiennes, cette opération d’apurement de la liste des fonctionnaires de l’Etat. Elle permet au Trésor public d’économiser une somme de 20 milliards F CFA (environ 40 millions USD) par an. Ainsi, tout est mis en œuvre pour que l’opération aille à son terme.

Rappelons que cette même opération a été à l’origine du retard dans le paiement des salaires du mois d’octobre 2014 aux travailleurs du secteur public.

© OEIL D’AFRIQUE

Tchad: 10223 fonctionnaires fictifs démasqués dans la fonction publique