Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Les musulmans sont en plein Ramadan en ce moment. Rappelons que le début et la fin du mois est rythmé par le calendrier lunaire et l'alternance jour-nuit. Pour ceux qui habitent près de l'équateur, cela ne pose aucun problème. Jours et nuits sont à peu près égaux en longueur toute l'année, et la lune est observable selon le même rythme également toute l'année. Ainsi, près de l'équateur, la pratique du Ramadan, ne pose aucun problème par rapport au calendrier lunaire et à l'alternance jour nuit. Cela ne va pas de même pour les habitants qui habitent près des pôles. En effet, en été, au pôle nord par exemple, il n'y a presque pas de nuit durant plusieurs jours. Le soleil est toujours là, visible tout le temps. Ou alors, il disparaît mais pour réapparaître 3 à 6 heures plus tard. En hiver, c'est l'inverse. Il fait nuit pratiquement tout le temps. Le soleil est visible environ 6 h et il disparaît. Et la lune est pratiquement visible presque tout le temps. On ne peut donc se référer à son apparition-disparition pour commencer ou finir le mois de Ramadan. Tout le monde le sait. Ce phénomène s'explique par le fait que la terre tourne autour du soleil selon un axe oblique. Comment faire alors pour faire le ramadan dans un endroit où il fait tout le temps jour ou tout le temps nuit ? C'est le casse-tête auquel, il n'y a jamais eu de réponse satisfaisante pour les musulmans. Les oulémas ont beau tourné le coran dans tous les sens, il n'y a pas de réponse dans le livre sainit. Finalement, certains ont proposés quelques solutions, boiteuses en soit : les musulmans peuvent observer le ramadan au pôle nord en suivant l'heure de l'Arabie Saoudite ou de suivre l'heure du pays le plus proche où il y a une alternance jour nuit, plus ou moins. Il revient donc, au musulman qui se trouve au Nord de la Suède ou de la Finlande en été, d'observer le Ramadan selon l'heure de la France ou de la Turquie. Idem en hiver. Cela revient parfois à pratiquer le ramadan alors qu'il fait nuit, à certains endroits du globe terrestre, quand on choisit de se référer à l'heure d'un pays donné où il y a une alternance jour-nuit. Ainsi, quand on se trouve en Alaska, et qu'on choisit de suivre l'heure de l'Arabie Saoudite pour observer le Ramadan, on peut effectivement observer le jeûne en dormant.

Il faut dire que le jeûne n'est pas une pratique propre à l'islam. Il existe bel et bien dans la Bible. Les Juifs pratiquent le jeûne de manière diverses. Jésus, l'homme-Dieu pour les Chrétiens, a observé le jeûne. Il aurait jeûné quarante jours dans le désert (ce qui est impossible, mais bon... certains y croient à la lettre). Ces religions qui imposent le jeûne à leurs ouailles sont toutes nées dans un endroit où il y a le désert avec une forte chaleur. C'est une épreuve que de pratiquer le jeûne dans ces conditions. Mais il n'y a plus d'épreuve quand on change d'endroit sur le globe terrestre. Pendant le jeûne, on invite simplement les pratiquants d'une religion à abandonner la nourriture terrestre pour s'adonner pleinement à la spiritualité. Ne pas manger et boire dans ces conditions est difficile. Mais le jeûne n'a pas de sens à certains endroits de la planète. Commençons par des pays comme la Pologne, l'Angleterre, ou la Suisse, choisis au hasard. Le Ramadan en hiver n'a aucun sens. Il fait très froid en hiver et les jours sont courts. Le Ramadan n'est pas une épreuve dans ces pays. Même en dehors du Ramadan, on peut ne pas boire de l'eau toute la journée sans rien ressentir dans ces pays.

Ces observations sont la preuve que les religions ne sont pas faites pour être exportées hors des territoires où elles sont nées. Elles doivent rester là où elles sont nées. Une religion universelle, ça n'existe pas. Toute religion est née dans un espace géographique donnée, avec des règles qui suivent l'évolution des saisons, le cycle lunaire, l'alternance jour nuit, etc. Si un prophète était apparu en Sibérie, il aurait peut-être demandé à ses disciples de porter des vêtements légers pendant un mois en plein hiver où il fait -40°c, juste pour les mettre à l'épreuve. Oui, la finalité de toutes ces règles religieuses, c'est de mettre les gens à l'épreuve pour plus de conditionnement.


Et l'Afrique dans tout ça ? Notre contient a simplement le malheur d'être proche de l'endroit où les religions, soit disant révélées, sont nées. Sur notre grand continent, deux religions se discutent le leadership : l'islam et le christianisme. Les Africains ont accepté l'islam et le christianisme pour leur plus grand malheur. Ces deux religions effacent toute identité sur leur passage. Quand on adopte une religion, on perd son identité, donc tout esprit esprit critique, tout esprit d'innovation, tout esprit autonome qui pourrait rendre service à l'humanité. Quand on adopte une autre religion, une autre dieu, on est esclave d'une autre civilisation. On ne peut donc pas concurrencer le reste du monde. Et l'Afrique sera toujours à la traîne, pour avoir adopté des dieux étrangers à travers le christianisme et l'islam. La diversité culturelle (et religieuse) est une richesse pour l'humanité. Quand les représentants des grandes religions du monde se rencontrent, on ne voit pas les Africains. Ceux-ci sont représentés par des Européens ou des Arabes. Et puis, les religions importées en Afrique sont souvent source de conflit. On se tue sur une base identitaire religieuse : chrétiens musulmans. L'islam qui est une religion qui mélange le temporel (politique) et le spirituel, ne fait qu'aggraver les choses dans ce monde et notamment en Afrique (Nigeria, Centrafrique, Mali...). Des mouvements islamiques guerriers surgissent partout commettant des crimes les plus abominables (Afghanistan, Irak...). En Centrafrique, on n'a pas encore fini de compter les morts. Musulmans et chrétiens continent par s'entre-tuer. Au Nigéria, on est sans nouvelles des filles enlevées par les islamistes de Boko Haram, qui veulent pratiquer l'islam du VIIe siècle alors que nous sommes bien au XXIe siècle. Je suis souvent écœuré quand je constate que tout cela se passe en Afrique. Nous devons avoir le courage d'interroger les religions, de les tourner dans tous les sens, pour savoir si elles viennent vraiment de Dieu. Eh bien, quand passe ces religions à la critique intellectuelle, objective, on se rend compte qu'elles ne pourrait venir d'un Dieu raisonnable, mais des hommes, dans un lieu donné, dans une société donnée, avec des règles qui ne sont valables que dans un espace géographique donné. Les ouailles ne sont pas prêts à admettre ces tristes vérités. Certains pratiquants menacent directement de mort tout ceux qui osent critiquer leur religion.

Le mois "béni" de Ramadan est justement là pour nous rappeler qu'il n'existe pas de religion universelle, dès lors que l'observance des rites est fonction du calendrier lunaire qui n'est pas valable quand on change d'endroit sur le globe terrestre.

Bon Ramadan à tous les musulmans !

Belemgoto Macaoura

contact : macaoura@hotmail.fr
Egalement sur facebook

QUAND LA PRATIQUE DU RAMADAN POSE PROBLÈME A CERTAINS ENDROITS DU GLOBE TERRESTRE