Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS (C.T.D.D.H)


Bp : 58 39 N’djamena

E- mail :convention.ctddhongatchad

Tel : 00235 92 10 69 83


Siege National : Avenue Oumar Bongo, face Station service NIMRO

 

Communiqué de Presse N°72/2014

 

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) est profondément préoccupée par la multiplication des conflits fonciers dans le pays ; conflits qui avaient causé des pertes en vies humaines dans nos provinces ces derniers temps.

En effet, aussi bien dans les régions du Guera, du Salamat que du Kanem et du Mayo Kebbi Est,des véritables batailles rangées avaient eu lieu,ces conflits meurtriers avaient nécessité pour leurs résolutions des déplacements des Ministres en charge de l’Administration du territoire qui, pour arrêter ces massacres avaient toujours eu recours à des solutions boiteuses et éphémères.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) constate avec inquiétude que tous les conflits ont souvent pour origine la très mauvaise administration du territoire du Tchad combinée à l’incapacité notoire des agents de commandement à régler les conflits au niveau local s’ils ne sont pas tout simplement à l’origine de ceux-ci . Ces administrateurs aux cursus douteux et souvent corrompus, coptés par les autorités centrales sont plus préoccupés par les rackets et les confiscations des biens des citoyens que par un quelconque bien être des populations.

La CTDDH estime par ailleurs que la multiplication anarchique des décrets signés du Chef de l’Etat et portant création des cantons et autres entités administratives dans certaines régions du pays sont souvent des sources potentielles de conflits dans nos provinces.

La CTDDH exhorte le Président de la Republique au nom de la bonne gouvernance à nommer des vrais administrateurs qui écument du reste la cour du Ministère de l’intérieure et surtout de cesser de morceler le territoire national par la création artificielle de nouvelles entités administratives à des fins électoralistes.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme estime que le gouvernement est à ce stade, le seul responsable de la plus grande partie des conflits enregistrés dans nos provinces.



​                                                          Fait à Ndjamena le 06 Septembre 2014


                                                                  Le Secrétaire Général


                                                                          Mahamat nour A.IBEDOU

La CTDDH préoccupée par la multiplication des conflits fonciers au Tchad