Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ZEN BADA: Qui sème le vent, récolte la tempête.

Mahamat Zene Bada, Ex-maire de la ville de N’Djamena et Directeur des grands travaux présidentiels poursuivi pour crime économique depuis 2010 vient d’être situé sur son sort ce 28 Déc.  2012: cinq (5) ans de travaux forces, 10 millions d’amende et confiscation de ses biens mal acquis tant bien au Tchad qu’à l’extérieur.

Au prononcé du verdict, le belliqueux et zélé camarade lâche inlassablement “Je suis victime d’un système que j’ai aidé à mettre en place”. Ce proverbe d’origine biblique (Osée 8:7) “qui sème le vent, récolte la tempête” serait en train de trottiner sûrement la tête de cet ancien pensionnaire des jésuites du CCL. C’est bien dommage et le plus souvent c’est lorsqu’on se retrouve dos au mur qu’on se rappelle des actes contre-nature qu’on a posé de fois contre vent et marée. Beaucoup de ces délinquants politiques, avides de pouvoir et d’argent oublient que quand on provoque le désordre, il ne faut pas s’étonner des conséquences. Mht Zene Bada à passé le clair de lune à comploter le sort de ses camarades du parti, des paisibles citoyens et détourné à volonté s’est vu au sortir de cette session criminelle rattrapé par ses actes odieux et abominables.

“…un système que j’ai aidé à mettre en place”, véritable révélation! Un système dans lequel les voleurs, proxénètes, menteurs, criminels sont promus et récompensés. Si Zen Bada à sa première arrestation, malgré les faits qui lui sont reprochés, ses propos hautains et incendiaires tenus à l’égard des magistrats a été relâché et promu, le sort en a décidé malheureusement autrement cette fois-ci. Il a complètement oublie le degré de rapport de force des intérêts entre les membres au sein de son système et la fin inéluctable des choses. Que ce procès soit politique ou un règlement de compte comme clament les acolytes de Zen Bada qui tirent profit des miettes de ses détournements, sa déclaration à la fin de ce procès est révélatrice. Que ces derniers arrêtent de nous narrer leurs vies. Le système établi par Zen Bada et autres bandits de grand chemin comme traitait son camarade du système les paisibles les citoyens, est celui caractérisé ci-haut. Les autres membres du système comme URSULE Tourkounda, HAROUN Kabadi, EMMANUEL Nadingar, HASSAN Sylla Bakari, MARIE-THERESE, MARIAM Attahir et autres doivent commencer par confesser et méditer sur leurs sorts. Et les militants de dernière heure à l’instar de MATHIAS NGARTERI Mayadi, CHEIKH Hissein Hasssan Abakaret autres ont tout intérêt à mesurer l’étendue de leurs actes car ce principe universel n’a pas d’exception : “toute chose a une fin”.

Padé Bouba Bobby, Observateur indépendant.