Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Le gouvernement de Youssouf Saleh Abbas, moralement, n’est plus représentatif des Tchadiens.


Pour l’image du Tchad, c’est presque gênant de voir l’actuel premier ministre, Mr Youssouf Saleh Abbas, encore à son poste ou à son gagne-pain comme le diraient certains, après que près de la moitié de son corps, le corps qu’il a lui-même formé et dénommé Gouvernement, soit souillé dans des actions malhonnêtes aujourd’hui connues.


Le premier ministre Tchadien se défend toujours de n’avoir rien vu ni entendu. C’est à s'interroger sur ce qu’il peut voir et comprendre du Tchad profond s’il n’est pas en mesure d’apercevoir ce qui se passe parmi ses ministres qu’il rencontre presque quotidiennement ?  

La cécité volontaire ou non de Mr Saleh Abbas a mis en péril l’ensemble du gouvernement, le gestionnaire des affaires d’intérêts nationaux. Par conséquent le pays en entier. Ça, c’est un fait que le président et ses conseillers doivent tenir compte.


Le Tchad traverse à présent un de ses pires moments de dégradation des valeurs morales. La signature morale du gouvernement de Youssouf Saleh Abbas en est une preuve.
Le président de la république a maintenant l’obligation de prendre ses responsabilités. Seule une mesure forte immédiate permettrait de restaurer la confiance citoyenne et ramener la sérénité. Autrement, l’implosion pourrait se transformer en une explosion car les Tchadiens qui voient aujourd’hui ce qui se passe derrière les rideaux finiront par réagir.


Et dire que le chef de l’état rencontre chaque semaine des crapules potentielles sous le motif de conseil de ministre. Ce gouvernement qui, moralement ne représente plus rien, peut-il encore inspirer une confiance ?


Joe Al Kongarena, librafrique.com

joe.alerte@gmail.com