Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 yogo.JPG

Vœux de l'Aïd El Fitr de Michelot Yogogombaye

 

Mes chers compatriotes,

Voici un mois durant, nos sœurs et frères, de l’intérieur comme de l’extérieur de notre pays de confession musulmane, se sont associés à la communauté de trois milliards de musulmanes et musulmans du monde pour observer le jeûne du mois saint du ramadan.

 

A en croire les informations qui me sont parvenues, l'Aïd El Fitr, qui marque la fin du ramadan, est annoncé pour ce samedi 18 août 2012.  Qu’il me soit donc permis, au nom de ma foi chrétienne, au nom de mon pays le Tchad, au nom de ma famille et en mon nom personnel, de souhaiter à vous tous, frères et sœurs de confession musulmane une bonne fête du ramadan, à vous et vos proches.

 

Ce jour de l'Aïd El Fitr est un jour où les dépits sont oubliés et l’amitié est à son apogée.

Les membres des familles sont les premiers à se souhaiter bonne fête. Ensuite, des visites réciproques se feront chez les proches, les voisins et autres amis. Les petits embrasseront les mains des grands. Je souhaite sincèrement du fond de mon cœur qu’il en soit ainsi pour vous tous, chers frères et sœurs musulmans du Tchad, y compris pour vous qui, par manque de moyens, ne pouviez festoyer comme il se doit.

 

L’islam du Tchad depuis le temps de Maï Oumé, de Doudmoura, de Mbangaourang, D’Idriss III Allah Oma Dam Sami et de bien d’autres précurseurs, cet islam là, notre islam, est islam princier, de la noblesse morale ; c’est un islam rural, populaire et donc pacifique et pacificateur. C’est un islam humain, de paix et d’amour qui avait fait la fierté de ses précurseurs depuis maintenant plus de dix siècles.

 

Fiers et forts de cette histoire riche qui est la leur, les tchadiennes et les tchadiens dans leur vaste majorité ont fait, à leur conférence nationale de 1993, le choix d’un Etat et d’une République laïcs. Ils savent en cette occasion, en leur âme et conscience, que la laïcité Républicaine de notre Etat est le rocher, le ciment, la sève et le collet de notre unité nationale. Nous avons tous le devoir supérieur de la nation de la garder et l’entretenir comme la prunelle de nos yeux. La remettre en cause c’est faire le choix de la brisure de notre jarre en cinq morceaux.

 

Je suis convaincu d’une chose : une parole commune entre musulmans et chrétiens existe. C’est celle-ci: Notre Dieu est unique. Et ce Dieu est pour nous tout Amour et toute miséricorde. Nous devons l'aimer ainsi que notre prochain que nous soyons chrétiens ou musulmans.            

A vous jeunes musulmans et chrétiens du Tchad,

 

Je m’adresse à vous tous collectivement et individuellement, en cette occasion des fêtes bénie de Dieu: vous êtes le sel du Tchad. Si le sel devient fade, en quoi servira-t-il  alors? Ne vous laissez pas aller au désespoir. Jamais ! Je vous invite, au contraire, vous, la sève de notre pays,  vous jeunes musulmans et chrétiens, à devenir témoins et acteurs d'une nouvelle espérance et d'une paix possibles dans notre pays, en Afrique et ailleurs dans notre monde. Souvenez-vous que Toumaï a propagé la vie et non la terreur à travers le monde, dans les cinq continents. Soyez ses imitateurs. Soyez fiers de lui.

 

Vous chères mères, épouses, sœurs, tantes et filles,

Vous êtes des « Maguira », piliers de la nation tchadienne. Sans vous, le Tchad ne fera pas un bon en avant. Soyez fières d’avoir donné la vie. Soyez fières de votre contribution à l’édification de notre case commune. Je forme pour vous tous mes vœux de bonheur en cette occasion de fêtes. Que Allah vous bénisse.

 

Enfin je forme le vœu aussi et surtout que, chrétiens et musulmans du Tchad, tous ensemble, dans un dialogue respectueux et cordial, nous puissions œuvrer à la construction d'une société tchadienne plus juste et plus fraternelle pour la laisser en héritage à nos enfants.


Que Dieu, qui est la source de tout pouvoir, de toute justice, de toute paix et de tout amour fasse grandir les liens de l'amitié et de la fraternité entre nous, tchadiennes et tchadiens de tous horizons, et que sa bénédiction repose sur chacun de nous, sur nos familles respectives et sur le Tchad, notre chère patrie.

 

Bonnes fêtes !

 

Michelot Yogogombaye.