Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

idriss-deby-copie-1
Genève : Violations graves des droits de l’homme au  Tchad : une situation à hauts risques.

Disparition des opposants non encore élucidés, arrestations arbitraires, impunités grandissantes, terreurs et assassinats permanents au Tchad. Le 4 avril, la Haut-Commissaire adjointe des Nations unies aux Droits de l’Homme avait qualifié de « problème urgent » l’impunité judiciaire qui prévaut au Tchad. Le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et des nombreuses ONG ont pris à bras le corps, les dérives dangereuses du régime tchadien suite à des nombreux cris d’alarmes des citoyens et ONG tchadiens. Ils ont condamné les violations graves des droits de l'homme, dont des meurtres, des disparitions et des détentions arbitraires, commises au Tchad.

La répression déclenchée par le pouvoir tchadien contre des leaders politiques et la société civile fait que la situation des droits de l’homme au Tchad devient de plus en plus grave et inquiétante. De la disparition du professeur Ibni Oumar Mahamat Saleh en passant par l’arrestation du député Gali N’Gothé Gatta, Djibrine Assali ,de nombreux anonymes et la mort suspecte de l’opposant Djibrine Dassert, les ONG continuent par révéler dans les instances internationales à Genève la dérive  arbitraire du pouvoir tchadien et la docilité d’une justice aux ordres. Dans un rapport publié ce mois-ci, un collectif d’ONG avait souligné qu’ « aucun responsable gouvernemental ou de l’armée n’a été inquiété » à ce stade.  A l’évidence, le régime d’Idriss Deby est actuellement dans un contexte très épineux.

La Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH)  et beaucoup d’ONG et médias estiment dans leurs divers rapports et analyses que la situation des droits de l'homme au Tchad a peu évolué. L’impunité plombe le pays. Des gens utilisent leur fonction et leur poste pour rester à l’abri des poursuites. Il faut que les tribunaux soient réellement indépendants et puissent juger les auteurs de violation des droits de l’homme remarquent-elles. Les auteurs des violations des droits de l’homme ne sont toujours pas inquiétés.

Les exemples de violations des droits de l’Homme sont multiples et peuvent être un terreau fertile à la recrudescence de la violence au Tchad. C’est pourquoi, les ONG de défense des droits de l’homme estiment qu’en apportant un éclairage juste de la situation des droits de l’homme au Tchad, elles essayent d’éviter que la situation à hauts risques dans le pays ne puisse se dégénérée en affrontements meurtriers.

HNDL-ONG