Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

e58cc6d04388d0e8c99ae0b3e17ad6d6

YAYOU GARFA le DSK GUEREDOIS

 

Monsieur Yayou Garfa n’est autre que le sultan de la honte du Dar-Tama ,il est aussi le petit frère au traître national Mahamat Garfa.

 

Connu et réputé pour ses déviances sexuelles Yayou Garfa a une fois de plus déferlé  la chronique en commettant un crime odieux de viol un vendredi , journée de prière pour les musulmans ,pendant que le soleil au zénith ,pendant que le tous les muezzens de Guéréda appelaient  les fidèles à  la prière, sa majesté sans foi ni principe, ni valeur morale et contre toutes les rites et traditions ancestrales violait une jeune femme en cette journée sacrée.

 

Il  était 10 heure du matin quand un homme et une femme (élégante,belle)convoqués par les sages afin qu’ils exposent leur diffèrend au sultan.

 

Quand la jeune femme Hawa, de son nom de famille, se présenta devant sa majesté ,notre sultan avala une grosse salive qui ne passa pas inaperçue, c’était significatif !

 

Du coup, son instinct sexuel animal est réveillé , rien ne peut l’arrêter.

 

Il prépara un plan diabolique et lâche pour rassasier son désire sexuel même si c’est au prix de sa dignité et son honneur.

 

Il  demanda aux sages de lever la séance et quitter la cours pour revenir après la prière pour trancher l’affaire du couple et ordonna Hawa de rejoindre sa femme à l’,intérieur du palais.

 

 

Très excité , énervé et enragé par un désire sexuel démesuré,  chassa toutes ses cousines, tantes, soeurs  enfin tous les Takoul Eich( les subalternes)  de la cours royale.

 

Mais,  il avait du pain sur la planche pour affronter sa bien aimée femme arabe ,femme rouge (marra akhamar)comme il avait l’ habitude de l’appeler.

 

 

Expérimenté dans ces genre des boulots,  sa majesté avait un plan pour chasser sa femme de la maison, il lui  propose  d’ aller au marché de Guereda faire les achats car en ce jour du vendredi sacré il y aura beaucoup des visiteurs à  la maison ,en un arabe bris que celui de Bongor lui dit(om iyalat alyom temssi souk tichawik lena assane difanine ketirine fi bet)ce normal car sa majesté la seul langue qu’ il sait est son dialecte de  tama.

 

La réponse de la femme ne se fait attendre un refus catégorique mélangé aux insultes ;  elle lui fait savoir que les vrais reines du Dar-Tama ne partent pas au marché.

 

plus son  désire sexuel atteignait de seuil inquiétant,  plus il avait des plans lâche pour convaincre sa femme. Cette fois-ci,  il toucha le point faible de la femme arabe ,

15 billets craquants de 10000 tous neufs ont suffit pour que cette femme arabe se résigne de son honneur , sa dignité ,et de la tradition du royaume du Dar-Tama

Le sultan Souleyman, brahim ,baroud bougerons dans leurs tombes.....................

 

Mais le reine ne pas aussi dupe que ça , ayant constaté  le changement physiologique et physique subite de son mari ,demanda à  sa cousine de surveiller le sultan le temps qu’elle aille faire les achats au marché , sachant que le marche est situé à quelque mètres du palais.

 

Sa majesté n’a pas attendu 10minutes  après le départ de la reine pour se jeter comme un tigre sur l’ innocente jeune femme Hawa et la viole.

 

 

Alerté par sa cousine la reine prend son mari en flagrant délit , la nouvelle a fait le tour de la ville de Guereda à  la mosquée tous les fidèles l’ont maudit et il est ont traité de tous les noms d’oiseaux.

 

Depuis  le vendredi 22 juillet,  le DSK Gueredois  n’est plus sultan ,la population lui demande de quitter le Dar-Tama car il est porteur de malédiction dans la région et exhorte le gouvernement de faire une enquête indépendante sur les déboires sexuels de Yayou Garfa et rendre justice à la famille de la  victime .

 

La population du Dar- Tama  demande aux autres  sultans du Tchad d’arrêter  de collaborer avec le violeur des femmes, d,arrêter de collaborer avec cet obsédé  sexuel qui ternit l’image de la chefferie traditionnelle au Tchad.

 

Les parents de la victime se préparent  à venger les jours qui viennent seront décisifs

 

wait and see!