Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

2600443-3667402.jpg 
Victime de son petit-fils : Mme Hissène Habré délestée d'un demi-milliard d'or et de diamant
m d | Samedi 8 Janvier 2011
 
Le domicile de l’ancien président tchadien, en résidence surveillée à Ouakam, a été cambriolé par son petit-fils Hissène Bichara (16 ans) et ses deux acolytes. Les présumés cambrioleurs ont été déférés au parquet, ce vendredi. La victime, qui se trouve être l’épouse de Habré, Mme Fatimé Chahata, évalue le préjudice à plus de 100 millions F Cfa.
 

Le neveu de l'ancien président du Tchad, Hissène Bichara (16 ans) est déféré au parquet de Dakar avec deux de ses camarades par la brigade de la gendarmerie de Ouakam, pour un cambriolage perpétré au domicile du couple Habré, sis à la Cité Afrique (Ouakam). Le jeune homme est un élève en classe de troisième secondaire au collège Sacré-Cœur. La victime se trouve être l'épouse du président Habré, Mme Fatimé Chahata (68 ans, opérateur économique, native du Tchad ayant la nationalité sénégalaise). Le préjudice, qui découle de cette expédition punitive des membres de la bande, est évalué à plus de 100 millions F Cfa. 

Le jour du cambriolage, Hissène Bichara était venu s'amender auprès de la grand-mère, l’épouse du président Habré, après une première attaque perpétrée dans le même domicile, toujours en compagnie de ses camarades. La dame, qui croyait avoir affaire à des repentis, était loin de s'imaginer qu'elle venait de tomber dans le piège tendu par ses bourreaux. Mme Habré n’était pas ainsi assez avisée pour déjouer le coup puisqu’elle va les recevoir dans son salon pour accepter leur repentir. C’est le moment choisi par certains éléments du groupe pour s'introduire dans la chambre à coucher du couple Habré, avant d’y subtiliser les bijoux en or et en argent de la femme de l’ex-homme fort du Tchad. Hissène Habré s’est exilé au Sénégal depuis sa chute du pouvoir à la faveur d’un coup d’Etat militaire dont l’actuel président Idriss Déby est l’instigateur. 

Le petit-fils de Habré, Hissène Bichara soutient être sous la menace d’une association de malfaiteurs, avec notamment ses membres qui lui mettent la pression, sous peine de salir son nom et celui de son grand-père ayant déjà des démêlés avec la justice. Tout est parti de la destruction, au cours d’un accident de la route, d’un véhicule de marque Chrisler, loué auprès d’un certain Djiby Guèye, demeurant à Sicap Sacré-Cœur. Le propriétaire de ce véhicule demandait aussitôt le paiement de la voiture, jugée ‘irrécupérable’, ayant une valeur de 22 millions, somme intégralement remise au sieur Guèye à travers les bijoux volés. A défaut de s’acquitter de ce montant, le propriétaire du Chrisler menaçait de porter l’affaire à la connaissance de la presse, avec les photos à l’appui. 

Selon Hissène Bichara, c’est face à ce problème qu’il a décidé de voler les fameux bijoux. Ainsi, c’est de cette manière qu’un premier cambriolage a été perpétré au domicile du couple Habré. La première expérience a été commise au début du mois de décembre de l’année dernière. Ce cambriolage a été commis par ce même Hissène Bichara. Et le receleur ayant acheté le butin, Cheikh Thiam a aussi été mis aux arrêts. Bichara était alors conduit manu-militari à la gendarmerie de Ouakam par l’épouse de Habré, la dame Fatimé Chahata, au motif que son petit-fils lui avait volé ses bijoux en or et en diamant, le tout ayant une valeur de 500 millions F Cfa. Les voleurs lui avaient alors subtilisé un collier en or que le défunt président irakien, Saddam Husein, lui avait offert, une ceinture en or de l’ancien roi Hassan II du Maroc, un collier en or parsemé de diamant émanant de Mme Sassou Ngessou (épouse du président congolais), entre autres. Tous ces bijoux, ayant la valeur d’un demi milliard, ont été vendus à de vils prix : 25 millions de francs Cfa à un bijoutier du nom de Cheikh Thiam. 

Dans le cadre de cette histoire, plusieurs personnes, membres de la famille, ont été entendues dans la procédure. C’est le cas de la grande sœur de Hissène Bichara, Achta Bachara (19 ans) ainsi que de son ami Abdoulaye Dieng. Le dossier va-t-il simplement passer aux flagrants délits des mineurs ou bien à la Cour d’assises ? L’affaire est entre les mains du procureur de la République. 

Pape NDIAYE 
source Walfadjri