Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Mahamoud Adam Bechir est bel et bien d’origine Soudanaise et vétéran de la milice islamiste soudanaise. Il est né et a grandi au Soudan. Originaire de Al Fasher la capitale du Nord Darfour, diplômé de la faculté de pharmacie de l’Université de Khartoum en 1992.


 

 A son époque seuls les Soudanais ou les boursiers des pays ou organisations comme l’OLP qui avaient un accord de coopération avec le gouvernement soudanais étaient admis dans les Universités soudanaise. Mahmoud n’était ni boursier d’un pays quelconque moins encore de l’OLP, il était soudanais. A cette époque aussi la naissance seule ne suffisait pas pour acquérir la nationalité soudanaise, il fallait être des parents soudanais (voir le code de nationalité soudanais de 1957 amendé en 1974 et en 2008). Mahmoud est d’ascendance soudanaise.

 

A l’université de Khartoum, Mahamoud était membre du mouvement estudiantin islamiste tourabiste, il avait joint la branche  armée du mouvement de défense populaire soudanais « difa al sha’bi » qui au temps était déployée au Sud du pays pour combattre aux cotés de l’armée gouvernementale contre les rebelles sudistes.

 

 Mahmoud épousa sa camarade de lutte Nouracham Niam avec qui il a cinq enfants, elle aussi est très connue des islamistes tourabistes pour ses activités au sein du mouvement estudiantin islamiste, sa photo apparut sur la couverture de quelques journaux de la capitale lors d’une marche pour réclamer l’instauration de la Sharia au Soudan, un de ses frères de la milice islamiste fit prisonnier de guerre lors d’une attaque contre un des mouvements hostiles au gouvernement soudanais et relâché grâce aux interventions des organismes humanitaires en place qui l’avait évacuer vers un pays voisin.

 

Mahmoud et Nouracham après leurs études avaient regagné N’Djamena pour répondre à l’appel des proches au pouvoir dont l’objective étaient de réunir tous les cadres Zaghawa pour la mise en place de Dar Zaghawa Al Koubra(Zaghawaland), un appel désapprouvé par certains Zaghawa tchadiens qui ont le sens de patriotisme profond et qui a coûté à certains d’eux la vie et d’autres l’exile.

 

Mahamoud est un proche au feu Sabi Aguid et Nouracham une proche à la famille Fadoul Kitir. Comme la plupart des Zaghawa soudanais ils se firent établir des actes de naissance à Biltine ou Iriba.

 

Nouracham plus intéressé à la politique, malgré les conseils de ses proches s’entêta et se présenta aux législatives de 1997 sans succès, humiliée, elle quitta pour à Indiana aux Etats-Unis ou elle obtint un statut d’exilée politique.

Mahamoud quant à lui plus intéressé à l’argent, s’installa d’abord comme propriétaire d’une pharmacie à N’Djamena, profita de l’absence de son épouse pour se rapprocher de la première dame  Souad Deby la preferée de Deby en ce temps, issue de la même région que lui. Nouracham ayant appris la rumeur que son mari cherchait à se remarier, rentra en catastrophe à N’djamena. Pour Mahamoud c’est plus une question d’opportunité que de fidélité, Il finit par épouser la fille de Souad, Amna Deby. Deby avait tenté de calmer Nouracham avec une voiture mais ne pouvant pas supporté le coup elle décida de se réinstaller au Canada avec ses enfants.

 

Mahamoud devint Coordinateur du Déminage avant d’être nommé Ambassadeur aux Etats-Unis en 2004 à la place de Soubiane. Amna Deby fille du président et une N’Djamenoise bien que de mère soudanaise n’avait pas pu vivre longtemps avec l’opportuniste Mahamoud de culture soudanaise, elle le quitta, fit bien sa vie aux Etats-Unis avant de rejoindre N’Djamena. Nouracham quitta donc le Canada pour rejoindre son mari alors que la rumeur courrait déjà là bas qu’elle allait devenir consul du Tchad à Montréal.

 

Mahamoud comme tout bon opportuniste, connaissant très bien les faiblesses de son patron Deby, tissa de bonnes relations avec la première Dame Hinda, celle-ci en bonne mère tenta de convaincre Amna Deby de rentrer chez son mari, mais Amna a les yeux sur un autre prétendant qu’elle compte bien épouser dans les jours avenir.

 

Mahamoud profita de ses relations avec le palais rose pour faire revenir son beau frère Nouraine Niam comme conseiller économique à l’ambassade et forma une équipe avec sa belle famille pour gérer des grosses affaires (Nouraine était aussi à Indiana avec sa sœur avant de regagner N’Djamena après que l’immigration Américaine lui ait refusé le droit d’exil). Rahma l’homme d’affaire de la famille est l’époux de la petite sœur de Nouracham, il est chargé de gérer les activités commerciales de la famille, avec l’aide de Mahmoud il gagne de gros marchés au Tchad.

 

Sur le plan politique, Mahamoud reste proche au MJE de Ibrahim Khalil, il était à Doha aux cotés du MJE pour participer aux négociations de paix avec le gouvernement Soudanais. Lors de ses dernières interventions à El Jazeera son ton contre le gouvernement soudanais étaient plus modéré fortes que celui de son patron Deby,  Il est très prudent car le Soudan a son dossier.

 

Lors de la récente visite de Deby pour l’inauguration du nouveau bâtiment de l’Ambassade à washington DC, Mahamoud avait invité les colonies tchadiennes de plusieurs Etats et aussi l’association des ressortissants du Darfour composée uniquement des camarades et amis d’enfance Zaghawa tchado-soudanais venus pour la plupart des Etats de New York et d’ Indiana ces derniers étaient arrivés 2 jours avant la cérémonie avec des chemises de dossiers en main, logés tous au frais de l’Ambassade dans un hotel de Washington alors que les tchadiens venus de très loin avaient roulé toute la nuit pour arriver à Washington à quelques heures de la cérémonie, ils étaient reçu dans une partie de la résidence de l’Ambassadeur, une partie encore en réfection, avec 2 sales couvertures, et un vieux matelas pour une vingtaine de tchadiens toutes ethnies confondues.

 

La cérémonie était très mal organisée, l’organisation était plus contrôlée par les membres de la famille de Mahamoud que le staff de l’Ambassade, une fille avait quitté la foule avec son parapluie pour protéger Deby du soleil brûlant, les membres de la délégation ne se retrouvait pas dans tout ce désordre.

 

A la fin de la cérémonie qui avait eu lieu au jardin de l’ambassade, Deby n’a pas eu le temps de rencontrer les délégations pour répondre à leurs questions comme promis par Mahamoud.

 

Mahmoud avait demandé aux différentes délégations d’attendre, Deby leur a laissé quelque chose, il voulait en réalité les retarder pour qu’ils assistent à une soirée tchadienne qu’il avait organisée pour distribuer des cadeaux aux invités américains, des musiciens étaient venus du Tchad pour la cérémonie.

 

 

Les tchadiens étaient fatigués et crevaient de faim, ils n’avaient pas attendu la fin de la soirée, Mahmoud les avait tous réunis au lobby de l’Hotel ou se déroulait la soirée, il avait demandé à chacun présent d’écrire son nom sur des papiers vierges qu’il leur avait remis, il leur avait avec un air arrogant dit qu’il ne voulait pas que l’erreur commise au canada se répète. A la fin il avait remis à chaque tchadien présent 300 dollars, certains avaient refusé de prendre l’argent. Deux tchado-soudanais avaient refusé les 1000 dollars qu’ils avaient reçu, ils s’attendaient à plus que cela et se plaignaient d’avoir été marginalisé, ils sont en réalité trop proches des tchadiens raison pour laquelle il y avait eu fuite d’information.

 

Interrogé sur l’inégalité du partage alors qu’à New York les tchadiens avaient reçu leurs enveloppes dans la transparence, Mahmoud avait répondu « j’ai fait ce que le Président Deby m’a ordonné de faire » et sur l’accueil des ressortissants du Darfour, il avait répondu que ceux-là étaient invités par le conseiller économique Nouraine Niam.

 

Selon une source crédible les tchado-soudanais veulent un consulat dans l’Etat d’Indiana ou se trouve un grand nombre de tchadiens pour mieux les contrôler comme le fait Mahmoud à Washington DC ou il y a une forte colonie des tchadiens majoritairement du Sud réunis au sein d’une association MACA (Mid Atlantic Chadian Association) qui considère Mahamoud comme un compatriote Doum, Mahamoud a toujours financé leurs activités, il a bourré leur caisse de millier de dollars, il  a remis à MACA une mini van neuve d’une valeur de 40.000 dollars comme cadeau du Président Deby lors d’une soirée de célébration du 11 Août dernier à l’Ambassade. Objective : empêcher toute activité de la diaspora tchadienne pouvant entraîner la chute du Deby.

 

 

Salehadam25@yahoo.fr