Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

RSF soulagée par la libération d'une équipe d'Al-Jazeera interpellée pendant trois jours

 

Reporters sans frontières est soulagée par la libération, le 17 juin 2013, des trois journalistes de la chaîne qatarie Al-Jazeera et de leur chauffeur, interpellés deux jours plus tôt près de la ville de Zinder (Sud-Est). Les autorités leur reprochaient de travailler sans accréditation.

 

"Nous étions préoccupés par la situation des quatre employés d'Al-Jazeera, et sommes heureux qu'une une issue favorable ait été trouvée. Il est choquant qu'un simple problème administratif puisse valoir à des journalistes trois jours de détention, la saisie de leur matériel et la confiscation momentanée de leurs téléphones", a déclaré l'organisation.

 

"En dépit de quelques problèmes persistants, le Niger a démontré ces dernières années beaucoup de respect pour les journalistes et la liberté de l'information. Nous encourageons les autorités de Niamey à poursuivre cette politique favorable au travail des médias, malgré les préoccupations légitimes des autorités sur les questions de sécurité", a ajouté Reporters sans frontières.

 

Le ministre de la Justice et porte-parole du gouvernement, Marou Amadou, a expliqué que les journalistes étaient munis de visa, mais n'avaient pas demandé ni obtenu d'accréditation officielle de la part des autorités nigériennes. Il estime que l'équipe d'Al-Jazeera n'a pas été détenue, mais simplement retenue le temps d'inspecter son matériel.

 

La même version a été défendue le 17 juin par le ministre de la Communication, Salifou Labo Bouché, interrogé par la chaîne nigérienne Dounia TV

 

Yvonne Ndege, de nationalité britannique, correspondante pour Al-Jazeera et basée à Abuja (Nigéria), Romuald Luyindula, cameraman congolais, Mohamed Abubakar, producteur, et Rabiu Abdullah, leur chauffeur, avaient été arrêtés par les gendarmes, le 15 juin vers 9 heures, à un check-point à la sortie de la ville de Goure. Ils avaient ensuite été conduits à Zinder.

 

Dans un communiqué publié le 17 juin, Al-Jazeera déclarait que les journalistes étaient accusés "d'espionnage". La chaîne affirme qu'ils réalisaient un reportage sur l'afflux de réfugiés depuis le Nigéria voisin. L'équipe d'Al-Jazeera est de retour au Nigéria depuis le 18 juin.

 

Le Niger se situe à la 43e place, sur 179 pays, dans le classement mondial 2013 de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières (http://fr.rsf.org/press-freedom-index-2013,1054.html).

-----
NIGER

Al-Jazeera crew released after being held for three days

Reporters Without Borders is relieved to learn that three Al-Jazeera journalists and their driver were released yesterday, two days after being arrested near the eastern city of Zinder for "travelling without accreditation".

 

“We were worried about these four Al-Jazeera employees and we are pleased that a favourable outcome was found,” Reporters Without Borders said. “It is shocking that an ordinary administrative problem could result in nearly three days of detention for these journalists, the seizure of their equipment and the temporary confiscation of their mobile phones."

 

“Despite persistent problems, Niger has displayed a great deal of respect for journalists and freedom of information in recent years. We urge the authorities to continue policies that help the media, despite legitimate concerns about security issues.”

 

Justice minister and government spokesman Marou Amadou said the journalists had visas but had not requested official accreditation from the authorities. He insisted that they were not arrested – just detained for the time it took to inspect their equipment.

 

Communication minister Salifou Labo Bouché took the same position when interviewed by Dounia TV, a local station. 

 

The three Al-Jazeera journalists were Yvonne Ndege, a British reporter normally based in the Nigerian city of Abuja, Congolese cameraman Romuald Luyindula and producer Mohamed Abubakar.

 

They and driver Rabiu Abdullah were arrested by gendarmes at around 9 a.m. on 15 June at a checkpoint at the exit to the town of Goure and were taken to Zinder.

 

In a statement yesterday, Qatar-based Al-Jazeera said the journalists had been accused of "espionage". The station added that they had been doing a report on a wave of refugees from neighbouring Nigeria. The Al-Jazeera crew returned to Nigeria on 18 June.

 

Niger is ranked 43rd out of 179 countries in the 2013 Reporters Without Borders press freedom index (http://en.rsf.org/press-freedom-index-2013,1054.html).


__________________________________________________

 

REPORTERS SANS FRONTIÈRES

Ambroise PIERRE

Bureau Afrique / Africa Desk, Reporters W/o Borders