Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

gadaye2-1-.jpg

Dr Ali Gadaye, ancien ministre tchadien,

Opposant en exil au régime tchadien,

Chroniqueur politique sur le Tchad

 

Un mauvais présage se dessine à l’horizon pour le contribuable tchadien

 

 

Légiférer et contrôler les actes de l’organe exécutif constituent par excellence le rôle d’un parlement.

 Ce rôle vise l’amélioration de la vie des citoyens et inciter le gouvernement à créer les conditions objectives de leur bien être.

 

Malheureusement le premier acte du nouveau parlement révèle un mauvais présage. En effet, la lecture du règlement intérieur de ‘Assemblée Nationale qui vient d’être revu, met en exergue le goût du superflus du législateur tchadien au détriment du rationnel.

 

Le Bureau de l’Assemblée Nationale a été exagérément gonflé.

Le président de la chambre sera désormais flanqué, selon le nouveau texte de cinq (5) vice-présidents au lieu de deux précédements.

 

Le secrétariat et la questure ont été également repensés conformément à la même logique de la hausse du personnel.

 

S’il faut ajouter à ce nouveau dispositif les présidents des groupes parlementaires dont le nombre a été revu à la hausse, les présidents des commissions et le personnel d’appui qui sera engendré par les aménagements opères dans le règlement intérieur de l’assemblée National, on peut aisément imaginer le poids qui pèsera sur le contribuable tchadien en termes de coût.

Vous l’avez imagine que notre pays est embarqué par le régime de Deby dans une logique de remise en cause systématique du principe de bonne gouvernance. Les institutions de breton woods ont beau crié mais les autorités tchadiennes n’en ont cure.

 

Décidément une compétition entre organes est engagé pour déterminer le champion en matière d’enrichissement sans cause. D’ailleurs, sur ce plan, le gouvernement a pris une longueur d’avance. Car, il dispose des professionnels en son sein qui ont déjà fait leur preuve en la matière.

Néanmoins, nous devons craindre une réaction sauvage de la part des autres organes qui seront dopés par l’impunité ambiante.

 

Les tchadiens n’ont pas fini de retenir leur souffle. La gestion efficiente de leurs ressources n’est pas encore à l’ordre du jour. La sortie du tunnel est organiquement liée à la chute du régime de Deby.

Songer à d’autres alternatives revient à dire que l’ont cousent proroger le calvaire et la misère des tchadiens.

 

L’ultime conviction de tout patriote tchadien ne peut intégrer une telle éventualité. Car, la quasi totalité des tchadiens est favorable à voir une fin rapide du tunnel.

 

Autrement dit ils souhaitent vivement la fin du règne de Deby.

 

Fait le 07/07/2011

 

Dr. Ali Gaddaye