Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

b6T8mS791996-02.jpg

Il s’agit d’Eric Topona, journaliste et correspondant de la BBC au Tchad.

En effet, dans la nuit du jeudi à vendredi alors qu’il  rentrait de Farcha, Eric Topona  s’est arrêté au niveau du rond point de l’aéroport  pour voir un accident où deux personnes apparentées au  camp présidentiel,  ont trouvé la mort sur le champ, a appris le blog de makaila dans l'entourage  du journaliste tchadien.

 Selon les témoignages rapportés à notre rédaction,  un  individu en voiture et armé de pistolet, s’est approché d’Eric pour tenter de le gifler sans lui fournir une quelconque explication ni  raison.

Alerté par cette tentative de gifle, Eric Topona redémarre  sa moto et continue son chemin.

Aussitôt, une course poursuite s’en est suivie derrière lui et   Eric   réussit à se faufiler pour  disparaître dans les quartiers de Ndjaména et retrouver  son domicile.

Après vingt et un (21) ans d’exercice d’un pouvoir  absolu et tyrannique, Idriss Deby et les siens continuent à brutaliser sans distinction la société tchadienne où nul n’est épargné par leurs actes de cruauté et de barbarie.

Face à cette insécurité permanente entretenue par le régime en place pour terroriser voir traumatiser les Tchadiens, le blog de makaila demande au :

-           Reporter Sans Frontière (RSF) et au Comité pour la Protection des Journalistes (CPJ) d’exiger des autorités tchadiennes l’ouverture immédiate d’une enquête policière indépendante pour faire la lumière sur cette affaire et procéder à l’arrestation de ces  malfaiteurs qui sèment la terreur et la désolation dans le pays ;

-          Appelle la communauté internationale à surveiller de prés le Tchad qui s’achemine dans une période électorale d’incertitude et  à haut risque pour les défenseurs des droits de l’homme, les acteurs politiques et les journalistes indépendants qui apportent leurs contributions au péril de leurs vies dans le but  d’enraciner une  culture démocratique, le respect  de la dignité humaine et des libertés fondamentales dans ce pays qui s’identifie que  par la violence et les conflits armés.

Makaila Nguebla