Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Sénégal-USA-Polisario-Visite 
 
Un journal américain dénonce la duperie de la visite des camps de Tindouf par la Fondation Robert Kennedy 
 
 
APA-Dakar (Sénégal)
Le journal américain ‘’Daily Caller’’ a dénoncé la duperie qui entoure la visite des camps de Tindouf par la présidente de la Fondation Robert Kennedy, soulignant que Merry Kennedy a été détournée dans sa tournée des lieux où elle est censée rencontrer les victimes des ‘’méthodes brutales’’ du Front Polisario.
Selon l’article paru jeudi, Merry Kennedy ainsi que sa compagne dans cette visite, une autre femme du clan Kennedy, sont utilisées à des fins de ‘’propagande’’ par le secrétaire général du Front Polisario, Mouhamed Abdelaziz, dont le mouvement est décrit comme ‘’un groupe rebelle connu pour sa cruauté et qui est affilié à Al-Qaïda et aux trafiquants de drogues’’. Entre autres cachotteries, ‘’Mohamed Abdelaziz a donné des ordres pour que toutes les mesures et précautions soient prises afin d'éviter tout type de manifestation et de sit-in dans les camps, en particulier devant le siège du secrétariat général du Polisario’’, écrit le ‘‘Daily Caller’’. ‘’Certaines familles sahraouies de détenus par le Polisario observent, rappelle le journal, un sit-in ouvert devant le siège du secrétariat général du Polisario où ils ont monté une grande tente et scandé des slogans pour réclamer la libération de leurs proches ou, à défaut, la tenue d'un procès équitable’’. Abdelaziz a également, selon le journal, demandé ‘’l'imposition du couvre-feu et la restriction de la liberté du mouvement’’ durant toute la visite de la délégation de la Fondation Robert-Kennedy qui, pourtant, s’investit dans la défense des droits de l'homme. Dans tous les cas, ajoute le ‘’Daily Caller’’, ‘’d'autres voix opposées à la direction du Polisario vont se révéler au grand public à l'occasion de cette mission dans le but de montrer leur refus et leur protestation contre la détérioration de la situation et la répression qui sévit dans ces camps’’. Fustigeant la complicité dans laquelle se complait Merry Kennedy, le ‘’Daily Caller’’ fait remarquer que le Maroc fut pourtant le ‘’premier pays à reconnaître la jeune république américaine’’ et qu’il est également ‘’un allié de Etats-Unis dans la guerre contre le terrorisme et des groupes qui s’en réclament comme AQMI’’. "Le lien a été maintes fois établi entre ces réseaux de trafic de drogue, AQMI et le Polisario qui a accueilli Mme Kerry Kennedy dans les camps de Tindouf", souligne le ‘’Daily Caller’’, ajoutant que des éléments séparatistes "avaient fourni armes et bases de retrait aux militants de la nébuleuse terroriste dans la région, selon des rapports internationaux". ‘’Si la Fondation Robert F. Kennedy est mue par une +vraie volonté+ de défendre les droits de l'Homme, les camps de Tindouf +constituent un cas d'école en matière d'abus de tous genres contre la dignité humaine+’’, note l’auteur de l’article qui soutient avoir lui-même dans ces lieux où il s’était rendu en 2010 ‘’des prisons à ciel ouvert’’ dont les pensionnaires sont l’objet des pires humiliations, à l’image d’un certain ‘’Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, torturé pour avoir osé se prononcer en faveur du plan marocain d'autonomie au Sahara’’