Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Vous vous souvenez sans doute de l’anecdote du berger Peul qui héla le Président de la République en tournée dans la région méridionale, «  CB Salam malekoum !». Une anecdote apparemment très simple mais qui a une portée psychologique révélatrice. Cela nous montre un discernement, une intuition dans les rapports que ce berger a avec le CB. Nous parions aussi que ce berger, d’un esprit très raffiné, a agi avec ruse. C’est une plainte collective dirigée contre tous les CB du Tchad. C’est un cri d’alarme, de détresse contre les graves abus des CB. Ce n’est pas certainement un dernier cri.  Car le Gouverneur de la région du Bahr El Ghazel BAYNA KOSSIGAR, gendarme de formation, est un CB. C’est un homme brutal et grossier. Tout ce qu’il connait, dans la gestion des affaires publiques, un seul mot : suspension.  Depuis qu’il a pris les rênes de ce gouvernorat chacune des unités administratives a eu sa part de suspension : Préfet, Sous-préfets, Chefs de Canton, commissaire de police, le comité islamique, le muezzin de la grande mosquée de Moussoro…  
Les suspensions du préfet du Salal et des sous-préfets sont mues, dit-on, par la volonté du Gouverneur à détourner les lignes des crédits des lesdites unités administratives. Les suspensions des Chefs de Canton, d’ailleurs qui ne sont pas des compétences du CB Bayna, sont orchestrées par le Gouverneur pour s’inscrire dans la logique de la surenchère et du KOULOU HARKA FIHA BARAKA. Etant un fervent chrétien, le CB a du mal à encaisser les règlements à l’amiable préconisés par le comité islamique et préfère la justice. En conséquence, le CB a suspendu le ledit comité. Quant au muezzin de la grande mosquée de Moussoro, il aurait dit tout haut que l’abus de l’alcool est dangereux pour la santé et il aurait demandé aux autorités administratives de prendre des mesures afin de limiter l’entrée de cette boisson dans la ville de Mousssoro. Réponse du CB : vingt (20) jours de prison ferme, une amende de cinq cent milles Fr (500.000F) et une interdiction d’appeler à la prière pendant six (6) jours.
La liste des suspensions est loin d’être exhaustive. Cependant, ce que nous déplorons vraiment le Gouverneur CB agit avec la complicité d’un natif de la région TATA MAHAMAT ZENE, son secrétaire. Ce traitre heureux de secrétaire est plus occupé par la finition de ces chantiers (à Moussoro et N’Djamena) qu’au sort de la population de la région du Barh El Ghazel.
Par conséquent, nous demandons aux très hautes autorités administratives, au ministre de l’intérieur et au Président de la République, de renvoyer ce CB fauve d’où il vient : c'est-à-dire dans la caserne. Monsieur le Président de la République ce n’est pas comme ça qu’on remercie ces fideles, peut être très fideles électeurs! 
Collectif des jeunes pour la défense de la région du Bahr El Ghazel contre la barbarie du CB Bayna.