Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Communiqué de Presse

Un autre cas de bavure qui rappelle les affaires Dominique Loppy et autres 

Amnesty International-Sénégal et la Rencontre Africaine pour la Défense des  Droits de l’Homme (RADDHO) expriment leurs vives indignations et consternations à la suite de la mort par balle du jeune pêcheur Moustapha Sarr, le 05 juillet  2010.

En effet, selon les informations recueillies par une équipe de la RADDHO,  Moustapha Sarr et ses camarades, tous des pêcheurs étaient allés chercher des fruits de mer aux alentours de l’île des Madeleines. Sur place,  ils ont été interpellés par les gardes côtiers, qui voulaient confisquer leur matériel de pêche au motif qu’ils exerçaient dans une zone interdite. A la suite d’une discussion un des agents des eaux et forets a tiré à bout portant sur Moustapha Sarr, capitaine de la pirogue.

La RADDHO et Amnesty International –Sénégal considèrent que la réaction des agents est très disproportionnée par rapport à l’acte consistant à pécher dans un zone interdite car ils disposent d’autres moyens pour sanctionner les pécheurs qui s’adonneraient à des activités dans cette zone.

Amnesty International-Sénégal et la RADDHO:

§  Condamnent vigoureusement cet acte  irresponsable de l’agent des eaux et forêt qui rappelle à bien des égards d’autres affaires dramatiques comme l’affaire Dominique Loppy, qui  n’ont toujours pas connu de suite ;

§  Tout en exprimant sa désapprobation du saccage des locaux de la Direction des parcs nationaux, invitent  les populations de Soumbédioune et de la Gueule Tapée à faire preuve de tolérance et de dépassement pour éviter d’envenimer la situation;

§  Exigent l’ouverture d’une enquête judiciaire qui ira jusqu’à terme en vue de situer les responsabilités et de sanctionner les auteurs;

§  Invitent les autorités étatiques à trouver une solution définitive à cette relation conflictuelle qui a toujours existé entre les gardes côtiers et les pêcheurs occasionnant souvent l’arraisonnement des pirogues et matériels de ces derniers.

 

Fait à Dakar le 07 juillet 2010

 

 

-          Rencontre Africaine pour la Défense des  Droits de l’Homme (RADDHO)

-          Amnesty International-Sénégal (AI/Sénégal)