Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : les caprices d’un ambassadeur opportuniste

En tant que tchadien vivant à l’extérieur, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt les écrits de notre confrère Talha et surtout les commentaires que ces écrits ont suscité. En effet, il me semble que ses écrits et  ces commentaires bien que tabous dans l’histoire de notre pays, sont de plus en plus indispensables pour non seulement éclairer l’opinion nationale, mais également internationale. Sinon comment comprendre et expliquer la situation socio-politique du Tchad en ce début du 21ème siècle, qui est marqué par des concepts comme la bonne gouvernance, la bonne moralité, le respect des droits fondamentaux, la justice sociale, le progrès et le développement durable.

 

A mon avis, c’est tous ces aspects que notre confrère a essayé de soulever, pour animer et ouvrir les débats dans le seul et unique but d’interpeller notre conscience collective en tant que tchadiens afin de participer et de prendre en charge notre destin et l’avenir de notre pays. Car il est utile de rappeler que ce vaste pays multiethnique et riche de sa diversité culturelle et religieuse nous appartient à tous au même degré avec les mêmes droits et les mêmes obligations. Ce qui n’est pas le cas actuellement avec toutes les remises en cause de nos valeurs traditionnelles et fraternelles.  Je vous épargne mon amertume concernant tous les massacres perpétrés par le système en place et qui ne tiennent compte d’aucune éthique morale, respectueuse des valeurs humaines et des droits de l’homme. A commencer par la disparition d’un leader de l’opposition, la gestion chaotique et clanique des biens publics par les dirigeants actuels et enfin la gestion familiale de nos chancelleries.  Cependant, un adage de chez nous ne nous rappelle-t-il pas « qu’il n’y a pas de mauvais chef, mais des mauvais conseillers ». Pour ma part, je pense qu’il n’est jamais tard pour bien faire. L’évolution politique dans notre pays et certains actes de notre Chef de l’Etat me permettent de nourrir l’espoir d’un assainissement profond dans la gestion de notre administration. C’est pourquoi, j’invite le président Deby à ouvrir les yeux pour voir ce qui se passe réellement dans les  structures administratives en général et surtout les ambassades devenues presque des propriétés privées ou familiales de certains ambassadeurs.

 

L’exemple le plus parlant et le plus choquant est celui de l’ambassade du Tchad en Suisse où notre confrère Talha a travaillé me semble-t-il. Sinon comment comprendre qu’un ambassadeur qui est censé défendre ses compatriotes et qui a le devoir d’assister et de veiller à la cohésion et au bien-être de la communauté tchadienne sous sa responsabilité quelle que soit leur appartenance politique, religieuse ou régionale puisse agir maladroitement contre notre confère en menant une campagne de désinformation et d’intoxication le dénigrant. Sinon quelle peut être la gravité du motif à la base de l’exclusion d’un fonctionnaire sans aucun respect des normes et des conventions du travail. Mais l’histoire nous aidera sans doute à comprendre les dessous de cette affaire. Car il n’y a que la vérité qui est éternelle.

 

La seule et principale raison était sans doute son courage de vouloir crever l’abcès qui gangrène notre administration diplomatique du sommet à la base.  Malheureusement, notre représentant en Suisse n’a œuvré que pour semer la zizanie, la discorde et la méfiance au sein de la communauté tchadienne en Suisse. Pour preuve, j’invite tout tchadien de passage ou résidant en Suisse de s’informer et de me démentir au besoin.

 

Pour vous donner une idée de tendances capricieuses de l’ambassadeur du Tchad en Suisse, je vous exhorte à vous informer auprès du ministère des affaires étrangères pour apprécier le degré du mouvement du personnel de cette jeune ambassade depuis la prise de fonction de cet ambassadeur. D’après mes informations, dès qu’un collaborateur essaye de comprendre ou de s’ingérer dans le fonctionnement de ladite ambassade pour des raisons de transparence, quelques temps après, il se  fait rappeler. Ce qui veut dire qu’il y a anguille sous roche et on peut même se permettre de penser à une forme de complicité entre cet ambassadeur et certains responsables du ministère. Sinon, si on suit les normes de la bonne marche de notre administration, c’est cet ambassadeur qui serait déjà rappelé. Pour maintenir une forme de crédibilité, il essaye d’occulter les mauvaises pratiques qui sont en cours au sein de cette ambassade pour dire à nos officiels de passage en Suisse ce qui ne reflète nullement la réalité en les privant de tout contact avec les membres de la communauté tchadienne en dehors du cadre que lui-même a mis en place.

 

Chers compatriotes, je vous renvoie à un des articles de notre confère Talha à savoir. : « Le Tchad et ses opportunités multilatérales à Genève : la nécessité de la raison et du bon sens. » En effet, c’est cet article que j’ai lu et relu qui m’a révolté et inspiré à écrire pour la première fois afin de susciter la prise de conscience  de tous les tchadiens dont la fibre patriotique circule dans le sang. Il est inadmissible que le Tchad, notre chère patrie reste la risée du monde qui se veut de plus en plus moderne, rien que par la faute de certains individus sans scrupules. Alors chers compatriotes, trop, c’est trop, il faut que nous nous soulevions tous contre ces pratiques mafieuses, dans l’intérêt de tous les tchadiens et des futures générations. Si notre président Deby est conscient des enjeux, il doit suivre le rythme et la cadence de la modernité et surtout de la civilisation démocratique. Et ainsi, il ne doit plus faire confiance à des individus sans conscience et sans âmes, comme l’ambassadeur du Tchad en Suisse et tous ses semblables.

 

Pour un Tchad fort, uni et solidaire, tous unis, nous finirons par triompher et faire triompher les valeurs de la République. Vive le Tchad dans le concert des nations modernes et progressistes. Bon courage à notre confère Talha et à bas les ennemis de la liberté d’expression et de débats publics.

 

Un tchadien révolté par les tares de la gestion de nos ambassades.

 

Abdoulaye Ben Haroun

Mail: abdoulayehar@yahoo.fr