Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Aux vagues de contestations  dont fait face M.Timan Erdimi au sein de la rébellion tchadienne, se succèdent  des rumeurs persistantes sur sa relève par un autre membre  de l’une des  factions appartenant à l’ensemble UFR.


En effet, depuis quelques jours, notre blog  qui est posté  sur l’autoroute de l’information, apprend de plus en plus de sources proches des responsables des mouvements d’opposition armée de l’est du Tchad,que le nom du Général Mahamat Nouri, qui dirige l’UFDD, circule comme prétendant au poste du Président de l’UFR, en remplacement de Timan Erdimi,  chef du groupe armé du RFC.

Au niveau de l’UFDD, l’heure est à la mobilisation des troupes, la représentation extérieure du mouvement, est super affairée.


Rappelons que depuis sa défection au poste d’ambassadeur du Tchad en Arabie Saoudite et son entrée en dissidence ouverte contre le pouvoir d’Idriss Deby, il faut attribuer  au Général Mahamat Nouri,  le mérite  d’avoir mené  successivement  plusieurs offensives militaires contre les localités d’ Abéché, Am-Timan puis  Ndjaména, en février 2008.


Cependant, ses détracteurs les plus virulents, lui, reprochent une gestion politique, militaire  et administrative opaque similaire à celle d’Idriss Deby.


Compte tenu de notre position actuelle, qui  ne nous autorise pas de jeter un regard critique sur la personne des leaders des organisations militaro-politiques tchadiennes, il nous est toutefois permis de lancer un débat à travers la toile,  pour  recueillir les réactions de  nos lecteurs et de l’opinion générale, sur la question se rapportant à la  mode de succession à la tête de la rébellion, qui n’est pas à notre connaissance, démocratique jusqu’à là.


Aujourd’hui, la parole est donnée aux différents  intervenants de se prononcer librement sur ce sujet brûlant qui défraie l’actualité politique d’une rébellion tchadienne en quête d’un repère.


D’après certaines sources bien informées, d’ici au mi-décembre, un mini-congrés sera tenu pour boucler les incohérences  et trancher  définitivement avec cette épineuse question qui divise et fragilise la principale alliance rebelle au Tchad.

A cet effet, notre blog vous donne la parole :


- Souhaiteriez-vous que la succession de M.Timan Erdimi, par un autre leader à la tête de la rébellion se fasse de manière démocratique ou par consensus ?


- La rébellion tchadienne a-t-elle oui ou non besoin du sang  neuf pour atteindre ses objectifs ?

Débat.


La rédaction du blog de makaila