Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Mercredi 18 août 2010 3 18 /08 /2010 00:22

Ceux qui se demandaient pourquoi l’UFR n’a connu que des échecs, commencent à en avoir une idée claire : le mouvement est noyé depuis toujours dans des histoires personnelles, des commérages claniques et ethniques, des querelles de préséance, des détournements d’objectifs et de biens. Un Mouvement du goût amer, sans panache, ni vrai objectif politique et qui n’a rien de sérieux… l’UFR portaient des failles béantes avec l’arrivée de Timan Erdimi qui persistait dans sa gestion approximative…

Ces derniers jours, les communiqués qui « pleuvent » et se contredisent attestent à suffisance que l’UFR est tout sauf un mouvement crédible et organisé. C’est Abderahmane Koulamallah et Acheikh Ibni Oumar qui ont ouvert le bal.  Ce qui est fascinant avec ces deux là, c’est leur capacité à répéter les mêmes erreurs et les mêmes incohérences.  Difficile de faire plus ridicule que certains rebelles de salons, apôtres de la lutte virtuelle : des démonstrations de basse politique, des tentatives dégradantes de défendre chacun, son morceau de l’UFR.   Ils se sont tous perdus dans des logorrhées luxuriantes en oubliant le plaisir d’un argumentaire bien fait et convaincant.

Ensuite, vient cette décision  sans date ni signature  qui remanie le bureau de l’UFR au moment où rien ne marche: quelle absurdité et quelle preuve d’autodérision ?

Nous remarquons à quel point l’incohérence et le manque de coordination chez ces rebelles emporter sur la sagesse, l’appât du pouvoir et le goût de lucre sur la morale. Leur comportement provoque moqueries et railleries jusqu’à dans leur camp. Et ce sont ceux là qui rêvent de venir gérer le Tchad… Mon œil !

 

Source:http://grat.over-blog.com/article-ufr-des-rebelles-de-salon-se-battent-pour-un-mouvement-fantome-55566966.html