Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Suite à la mise en place du nouveau Bureau Exécutif de l’UFR, des réactions contestant la décision signée par le Président par intérim ont pullulé  sur le net obligeant à la mise au point suivante :

-          Le Bureau Exécutif de l’UFR a été mis en place suite au consensus né de la réunion des présidents des 8 mouvements fondateurs de l’Union

-          A défaut de la réunion du CSR organe suprême de l’Union et devant les difficultés de convoquer cet organe en raison des impératifs de la lutte ; il a été décidé par le collège des présidents de réformer ou de compléter le BE en  revenant au consensus de départ

-          La mise en place de ce nouveau BE a obéit à cette règle prévue par les textes de l’UFR

-          Conformément à la pratique, il a été demandé aux présidents des mouvements encore  présents au sein de l’UFR ou à leur représentant  de proposer des nouveaux camarades pour occuper les postes soit vacants soit restructurés.

-          Lors de son départ à Doha le président de l’UFR  à signé à son 2ème vice président un  pouvoir pour le représenter et prendre toutes les décisions avec les cadres pour la restructuration de l’UFR. Tous les cadres à l’exception d’un ou deux se sont déplacés sur le terrain et s’y trouvent encore pour cette restructuration devenue indispensable

-          Le nouveau BE répond à cette logique et à cette décision unanime

-          Le document du nouveau BE diffusé sur le net est   à titre d’information étant donné qu’il l’a été fait du maquis, le document officiel scanné sera publié dès que les conditions matérielles le permettront

Nous comprenons la réaction de ceux qui n’ont pas été choisis et nous sommes conscients que toute nouvelle restructuration ne peut que générer des mécontentements qui doivent être dépassés au profit de la cause que nous défendons.

Tous les cadres ont été invités à se rendre sur le terrain et ce n’est la faute à personne si certains ont  préféré les capitales étrangères pour s’y installer et après coup préfèrent contester, car au maquis il fait chaud ; on dort mal et le ramadan s’approche.

En ce qui concerne Abakar Toli qui a été contraint de quitter, nous l’informons qu’un intérimaire membre du BE  a été immédiatement nommé au Secrétariat Général après son absence et celle de son adjoint pour la continuation du travail et ce d’autant plus que personne n’avait ses coordonnées et ne pouvait le localiser.

Certains camarades ont quitté l’UFR et ont créée leur mouvement et nous sommes surpris qu’ils s’accrochent encore à l’UFR ? Cela dépasse tout simplement l’entendement !

Quand à celui ou ceux qui légitimement affirment ne pas avoir été consulté, nous les invitons à prendre contact avec les présidents de leurs mouvements qui les ont proposés aux postes désignés. Aucune initiative n’a été prise de manière individuelle par le président par intérim qui n’a fait que coordonner les propositions consensuelles.

Tout camarade qui estime ne pas vouloir accepter  telle ou telle responsabilité est en droit de le faire ; il sera  alors immédiatement remplacé dès que son mouvement aura proposé un autre camarade. Toute fois  pour  ceux qui contestent le bien fondé de cette décision,  ils doivent faire preuve de retenue et formuler leurs réserves par l’intermédiaire de leur président ou de leur mouvement respectif ou enfin dans le cadre de nos structures.

Nous traversons une phase suffisamment délicate et devons éviter le tapage médiatique de ces derniers jours pour contester, souvent  à titre personnel, des décisions prises par les structures de l’Union et surtout quant ces décisions font l’objet d’un  consensus entre les différentes composantes de l’Union.

La lutte continue et la victoire est certaine !

 

Fait à Hadjar Marfaine le 17 aoùt 2010

 

ABDERAMAN KOULAMALLAH

 

Porte-Parole de l’UFR