Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

1234377603.jpgLe chef rebelle du  Mouvement pour la Justice et l’Egalité (MJE), principal groupe armé du Darfour, Khalil Ibrahim, refoulé  dans la nuit du 19 au 20 mai  dernier à l’aéroport de Ndjaména par les autorités tchadiennes, a trouvé comme point de chute provisoire Tripoli, capitale libyenne.

 

 

Mais d’après nos sources, Khalil Ibrahim a demandé aux autorités de son pays hôte  d’intervenir  auprès du Guide libyen pour qu’il  intercède en sa faveur en vue de l’aider à  trouver un corridor  sécurisé, lui permettant de rejoindre sa base militaire dans le Darfour.

 

 

Il convient de rappeler qu’avant la normalisation des relations de l’accord entre le Tchad et le Soudan, du moins entre Deby et El-béchir, Ndjaména était le Quartier général (QG) du mouvement armé darfouri, ce qui justifie le transit par le Tchad du leader du JEM.

 

Depuis quelques semaines, les hostilités militaires ont repris entre l’armée soudanaise et le MJE qui a suspendu toute participation aux négociations de Doha et entend renouer avec la guerre.

 

Par ailleurs, à l’approche de l’investiture prévue le jeudi prochain du dirigeant soudanais Oumar Hassane El-béchir, réélu à la suite d’un scrutin controversé,   Amnesty International et plusieurs organisations des droits de l’homme se mobilisent pour appeler au boycott.  Les défenseurs des droits de l’homme fondent leurs accusations sur les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et de génocide dont le Chef de l’Etat soudanais est reproché par la Cour pénale Internationale (CPI) qui a émis un mandat d’arrêt à son encontre, lequel reste sans effet notable sur le  terrain parce que ce dernier est libre de ses mouvements.

 

Concernant, l’insistance de Khalil Ibrahim, il faut dire que c’est une inquiétude légitime, étant donné qu’avec la Libye de Khadafi, on n’est jamais à l’abri d’une surprise désagréable. On peut se souvenir du cas du Général centrafricain Abdoulaye Miskine, clochardisé à Tripoli depuis trois (3) ans, il ne parvient à rejoindre ses troupes ni communiquer avec elles.

 

Le sort de Khalil Ibrahim est-il scellé ?

 

Nguebla Makaila