Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

GADAYE.jpgDr Ali Gadaye: "Le tchadien n’est dupe"

La télévision de Ndjamena a présenté hier en grande pompe les nouveaux équipements destinés aux sapeurs pompiers de la capitale. La ville s’agrandit et se développe, il est normal que le service chargé de lutter contre les incendies et autres catastrophes soit dignement équipé afin qu’il puisse accomplir convenablement sa mission, rien de plus normal.

 

Mais le hic est que la télévision mentionne au cours de sa présentation que ces équipements sont un don du chef de l’Etat à ce service. Où est l’Etat et où sont passées ses ressources ? Peut-on supposer que ce sont les traitements (salaires mensuels et autres indemnités) du chef de l’Etat qui ont permis à acquérir ces équipements ou bien c’est le produit de vente des biens de ce dernier (chef de l’Etat) qui a pu rendre les sapeurs pompiers de la capitale heureux ?

 

Si ces équipements sont plutôt le fruit de l’argent du contribuable tchadien ou du revenu du pétrole tchadien, il est inapproprié de les présenter comme un don du chef de l’Etat. Les habitudes d’un autre âge digne d’une république bananière sont révolues. Le Tchad est aujourd’hui capable de doter ses services publics pour une bonne prestation au profit du peuple. Il est grand temps de cesser de considérer le tchadien comme un grand mineur qu’on peut tromper tout le temps.

 

Lorsque le Président de la République dans une opération transparente justifie que tel matériel acquis sur fonds propre grâce à la vente de tel ou tel bien relevant de son patrimoine ou bien de traitements mensuels, est mis à la disposition de tel service ; dans ce cas et dans ce cas seulement que l’on puisse parler de don.

 

Les tchadiens doivent désormais être vigilants et refuser de donner libre cours à telles comédies.

 

Fait le 10/07/2010

 

Dr. Ali Gaddaye Adoukhour