Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Le site internet ou l'organe de propagande des ITNO :
 
" Le respect de l'autorité de l'Etat est le principal point abordé par le Président IDRISS DEBY ITNO face aux autorités administratives, chefs militaires et traditionnels du département du Wadi Hawar avec à leur tête le gouverneur de l'Ennedi, le général Mahamat Saleh Brahim. " Que ceux qui bafouent l'autorité de l'Etat sachent dorénavant qu'il n'y a pas des Tchadiens d'en haut et ceux d'en bas, nous sommes tous tchadiens et égaux devant la loi", dira d'entrée de jeu le Président de la République IDRISS DEBY ITNO. "
Commentaire :
 
Tchadiens d'en haut ! Oui Idriss Déby, la populace d'Amdjaress est devenue grâce à vous des tchadiens d'en haut et vous venez il y a quelques heures avant la rencontre d'apporter une preuve supplémentaire à leurs illusions de suprématie sur les autres tchadiens. 
Au nom de quoi recevez vous les lettres de créances des ambassadeurs étrangers accrédités au Tchad à Amdjaress ? Est-il des usages républicains de recevoir des ambassadeurs dans son village ?
 
 
Le site internet ITNO :
 
" Il a séance tenante instruit les autorités locales et au premier chef le gouverneur de l'Ennedi à faire restaurer l'autorité de l'Etat." Ne laissez aucune place au désordre et aux brebis galeuses", a martelé le Chef de l'Etat "
 
Commentaire :
 
Des brebis galeuses à Amdjaress ???  Au gouverneur de l'Ennedi de faire restaurer l'autorité de l'état ? C'est bizarre. Donc la ville modèle choisie par notre président pour recevoir des ambassadeurs est une zone de non droit. Que va penser les diplomates étrangers en apprenant qu'ils ont été conduit dans une localité instable sans autorité et ou règne des brebis galeuses ?
 
 
Le site internet ITNO :
 

" Très choqué par le rapt d'un ingénieur chinois intervenu à Am-Djarass, il y a quelques jours, le Président de la République a accordé un delai de trois jours aux forces de défense et de sécurité pour retrouver sain et sauve ledit ingénieur chinois. En attendant l'expiration de ce délai le Chef de l'Etat IDRISS DEBY ITNO a ordonné l'arrestation des parents des ravisseurs et la confiscation de leur bétail "
 
Commentaire :
 
Aie ! Qu'est ce qu'il faisait ce chinois dans le village ? T'inquiète pas chinois, Déby est là pour te sortir de la galère où il t'a lui-même fait entrer. Pas besoin de dire que Déby est le chef de tous les brigands évoluant dans la zone.
Déby parle d'état de droit comme s'il parlait des courses de dromadaires. Sinon comment se fait-il qu'il demande au gouverneur, lire plus haut, de rétablir l'autorité de l'état et rappeler aux convives que " nous sommes tous égaux devant la loi " et le voilà qui ordonne l'arrestation de la famille des présumés ravisseurs et la confiscation de leur bétails. Sacré Déby !
 
Le site internet ITNO :
 
" Je connais ceux d'entre vous qui recrutent nuitamment les leurs pour le compte de la rébellion. Je connais également nommément ceux d'entre-vous qui en son temps communiquaient avec les mercenaires par téléphone Thuraya. Mon silence ne doit pas être interprété comme un signe de faiblesse, a tranché le Chef de l'Etat IDRISS DEBY ITNO."
 
Commentaire :
 
Voilà raison de plus de prouver que la populace d'Amdjaress sont des tchadiens d'en haut et ceci grâce à vous. N'est ce pas pour le même délit vous avez envoyé au bagne un ex ministre, trois fois candidat à l'élection présidentielle ? Pourquoi cette largesse à l'égard de ceux d'Amdjaress ? 
 
Le site internet ITNO :
 
" Le natif d'Am-Djarass est un Tchadien comme tout autre, il n'est pas au-dessus des lois de la République. Sachez une fois pour toute que votre liberté doit s'arrêter là où commence celle des autres. Je ferai regner l'autorité de l'Etat de gré ou de force. Je ne suis pas le Président d'un clan mais de tous les Tchadiens, a conclu le Président IDRISS DEBY ITNO."
 
Commentaire :
 
Ne fallut-il pas dire, votre liberté commence là où s'achève celle des autres ? Puisque les autres tchadiens ont une liberté limitée !
Avez vous besoin de rappeler en septembre 2010 à la populace d'Amdjaress qu'ils sont des tchadiens comme les  autres ? Ne le savait-il pas avant que vous ne le dites ?
Plus marrant encore. Vous dites que vous n'êtes pas le président d'un clan. Alors pourquoi violez vous les règles élémentaires des usages républicains qui consistent à ne donner aucun privilège à une localité et ou région ? Pour ce trou perdu, vous avez installé des infrastructure qu'on ne retrouve dans aucune autre ville du Tchad, n'est ce pas Monsieur le président de tous les Tchadiens ?
 
 
Brahim, tchadien d'en bas !
Ndjaména