Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

debyeufor.jpg

Les cadres Hadjaraïs du parti au pouvoir veulent créer leur propre parti : Le MOSANAT ?


Il semblerait que depuis l’arrestation de Mahamat Zen Bada, ex Maire de la ville de N’Djaména, les Hadjaraïs ne se sentent plus à l’aise dans leur soutien au Président Idriss Déby Itno. Aujourd’hui, l’éventualité de départ collectif du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) est renforcée par le refus du Président Déby Itno de rencontrer les 17 chefs de Cantons du Guéra qui ont sollicité une audience auprès de lui. Ces derniers ont fait le déplacement de N’Djaména afin d’apporter leur soutien au petit frère de Moldom Bada Abbas, vice-président historique du MPS, fondateur du parti de Bamina. Le Président Déby a juste envoyé son fils à leur rencontre. Acte qu’ils ont considéré comme un mépris.


Pour des nombreux cadres Hadjaraïs, le pacte qui les unit à Déby est rompu dès l’instant où il s’attaque à leur fils. Il faut dire que c’est pour la première fois que les Hadjaraïs se mobilisent ainsi pour une cause communautaire. Dès le lendemain de l’arrestation de Mahamat Zen Bada, Moussa Kadam, conseiller du Président de la République a conduit une importante délégation composée de tous les grands commis de l’Etat ressortissants du Guéra pour rencontrer Déby et voir avec lui les modalités de libération de Zen Bada. Malheureusement, Déby a préféré jouer à la délation et à
la mauvaise foi.


Pour l’heure, la volonté de claquer la porte du parti des flammes n’est freinée que par les réticences d’un Zen Bada qui s’entête à faire montre de son indéfectible attachement à son chef. Il clame de sa prison qu’il est « en mission » et qu’il « assumera jusqu’au bout ». Selon des nombreux cadres du Guéra ainsi que leurs chefs de canton, il ne sert plus à rien de continuer à militer dans un parti d’un homme qui n’a jamais cessé de les humilier.


Si tout le monde sait que le Mouvement Patriotique du Salut est fondé essentiellement sur les cendres du Mouvement du Salut National du Tchad (MOSANAT), Déby fait comme si le parti lui appartient uniquement. Il fait tout pour effacer les traces de la participation des Hadjaraï dans sa prise de pouvoir alors que tout le monde sait que c’est grâce à Moldom qu’il s’est assis au Fauteuil du Président.


Les jours qui suivent seront riches en enseignement.


Waldar DAGUIGDAFFAK