Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

73265019

Bonjour, Mak !

 

N’avons-nous pas de juristes parmi nos bloggeurs ? Pourquoi ne conseillent-ils pas à Haroun Mahamat Saleh de porter plainte contre Terio pour l’assassinat du Pr Hamid Mahamat Saleh ? Chers juristes, Haroun Mahamat Saleh a le droit d’ester en justice pour l’assassinat de son oncle, non ?

 

Oui, Haroun, ne compte plus sur les responsables de Thilam – Thilam. Si tu les attends, tu resteras à verser des larmes et tu ne verras rien. Tu peux même t’en prendre à cet établissement pour complicité et la justice fera ce qu’elle pourra. La procédure de ThilamThilam n’empêche pas celle de sa famille. A mon humble avis, les préjudices subis ne sont pas les mêmes. ThilamThilam est son employeur, vous ses fils, oncles, frères,… Depuis, Thilamthilam a engagé un autre professuer à sa place. Vous, non ! Et vous le trovuerez jamais son remplaçant! Haroun, va donc demander conseil à un avocat. Il te dira la conduite à tenir.

 

Mais, Haroun, dans ton écrit, je lis le poids du « sabour » chez les musulmans. Ce n’est pas la première fois que vous l’utilisez pour taire les crimes des gens du pouvoir ! Que craignez-vous ? Si Dieu existait dans le cœur des gens du pouvoir, le pays ne serait pas une géhenne à ciel ouvert. Ils prient cinq fois par jour et commettent cent crimes par jour. C'est ça être musulman ? Pour moi, « sabour » doit passer avant l’acte qui ôte la vie à des paisibles citoyens.

 

Cela dit, Mak, pourtant, aujourd’hui, les zagawas redescendent. Idriss Déby Itno est sûr qu’il aborde ainsi son dernier mandat. Il le clame à tous les coins de rues. Il a réuni les siens pour le leur dire. Maintenant, il leur recommande de nouer des rapports dans tous les milieux, de s’ouvrir aux autres en se mariant à leurs filles et de composer avec eux dans les affaires. En clair, qu’ils soient plus sociables, plus honnêtes, plus humains, et qu'ils oublient leurs comportements d’hommes en terre conquise : « Comme ça, une fois que je ne serai plus aux affaires, ces amitiés pourraient jouer en votre faveur. Même si je ne meurs pas avant, lors de la prochaine présidentielle, je serai battu et je ne ferai rien pour conserver le pouvoir », a-t-il clamé haut et fort.

 

Autrement dit, chez lui, le message de François Hollande est pris au sérieux. Alors c’est un homme affaibli qui nous dirige. Idriss Déby Itno ne peut pas tuer un autre opposant. S’il ose, cela précipitera sa chute. Notre Général – Président – Sultan semble dans une phase de transition qui ne dit pas son nom. A la présidence de la République, maintenant, c’est lui qui baisse le regard quand il parle à quelqu’un. Il est mort, il ne reste qu’à l’enterrer.

 

Après l’annonce des résultats du deuxième tour de la présidentielle française, les siens ont raflé tout sur leurs comptes dans les banques, croyant que c’était fini pour eux. Mais, Idriss Déby Itno a dû organiser un racket spécial sous la couverture de fouille d’armes dans leur chic quartier de Farcha. A-t-il ordonné que tous ces fonds soient reversés aux banques ? Pas si sûr.

 

Mak, M. A. SANHOULBA (plus connu sous le nom Hinkiba et demi-frère de Habiba Sanhoulba, la députée autoproclamée de Hinda Déby), le maire deuxième adjoint de Léré doit nous remercier. Après notre chronique sur le partage mafieux des promesses du chef de l’Etat au Lac Léré, Me Padaré l’a rappelé pour lui céder un important marché de construction de trois lycées modernes pour un montant total de 510 millions de nos francs ! Un élu qui dispose d’une entreprise de construction et soumet des offres dans sa circonscription ?

 

En tout cas, Me Padaré, avec ces marchés, profite pour payer les dommages et intérêts pour un assassinat que son grand-père paternel a commis à Tréné. En effet, ce dernier a tué un habitant de ce bourg  avant de partir vers ses oncles de Guébanné, l’actuel village de Me Padaré. Après son forfait, les gens Tréné l’ont totalement rejeté et il ne pouvait plus vivre parmi eux. Son petit-fils semble suivre le même destin : il a assassiné la tradition moundang. Maintenant, le poids de son acte est si terrible que seuls les gens de la trame de Kabadi croient encore qu'il peut servir le pays. Du côté de ses clients quand il était avocat, les langues se délient peu à peu. Les gens se plaignent de la manière dont il détournait leur argent après avoir gagné leur procès. Quand les condamnés lui versaient de l’argent, Me Padaré le cachait aux  bénéficiaires. Lorsque ces derniers se renseignaient, les condamnés les renvoyaient vers Me Padaré !

 

Mak, j’ai rencontré la haute personnalité du pays qui voulait me voir. Il en ressort que nous avons failli commencer le weekend avec un nouveau gouvernement, après une motion de censure de l’équipe d’Emmanuel Déby-to-Djélassem Nadingar. Nous y reviendrons plus amplement dans les jours à venir. Nos collaborateurs à l’assemblée nationale sont à pied d’œuvre pour les détails de cette rancune grave. A cette occasion, nous reviendrons encore sur quelques détails concernant les actes occultes de Me Padaré pour occuper vaille que vaille le poste de premier Ministre du Tchad. Détails simplement hallucinants.