Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

salamat

 

Selon nos informations, un réel risque d’affrontement intercommunautaire plane dans la région de Salamat entre deux groupes sociologiques rivaux.

Nos sources nous renseignent que la famille régnante de Mahamat Zene Ali Fadil qui revendique la chefferie traditionnelle dans le Salamat, aurait imposé des années durant, des prélèvements de 3000 sacs de mil en guise d’aumône aux ressortissants du village Khach-Khach qui relève du  Canton Assala.

Cette situation inadmissible qui régne dans le Salamat où un groupe sociologique opprime d’autres, nous rappelle  le sort triste réservé aux  « Haratines » en Mauritanie.


Par ailleurs, on vient juste d’apprendre que le préfet d’Am-Timan, aurait autorisé à ses forces d’arrêter Abakar Algoni, chef de la délégation Assala qui revendique le cantonna.

 

A l’heure où nous mettons en ligne cette dépêche, les membres de la communauté Assala sont mobilisés pour  dénoncer l’aumône et protester contre l’arrestation arbitraire d’Abakar Algoni, figure emblématique de la lutte d’émancipation de son groupe.

 

A notre avis, aucun texte de la république du Tchad, n’autorise les prélèvements d’aumône d’une communauté par une autre.

 

Si ce cas existe, il porte à un coup dur à l’image d’une société tchadienne qui se veut moderne.

 

Joint à Salamat, un membre de la  communauté Assala dit interpeller le Président Idriss Deby sur le non respect de la  Constitution tchadienne qui proclame haut et fort l’égalité entre tous les Tchadiens : « Nous interpellons directement Idriss Deby pour qu’il fasse respecter la Constitution par tous les citoyens. »

 

Si rien n’est fait dans les heures qui suivent pour éviter le pire, l’affrontement intercommunautaire est inévitable dans la région du Salamat entre la communauté Assala et celle du ministre Mahamat Zène Ali Fadel.

 

Nous lançons un appel urgent aux organisations des droits de l’homme à l’échelle internationale pour dénoncer et condamner les pratiques liées à la servitude qui existent dans la région de Salamat  où la famille Mahamat Zène Ali Fadel, prive les citoyens de leurs droits socio-économiques , civils et politiques.

 

A suivre……

 

La rédaction du blog de makaila