Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 82444951_resize_crop320par220.jpgLe Tchad souffre de sous-développement

Le Tchad, l'un des pays les plus pauvres d’Afrique, est une terre de misère. Le taux d'alphabétisation est seulement d'environ 20 pour cent et, excepté dans la capitale, il n’y a presque pas d'école dans les autres régions. Des enfants chanceux apprennent le Coran dans les madrasas, qui sont en fait des classes à l’ombre des arbres.


La France a exploité les ressources souterraines tchadiennes, qui sont les plus riches d'Afrique, des siècles durant. Le pétrole du pays est extrait par des sociétés françaises et seulement 13 pour cent des revenus pétroliers vont au gouvernement tchadien. D'autres mines comme l'or, le diamant et le fer sont également gérées par des compagnies étrangères.

Le Tchad est une terre de misère avec quelques écoles et mosquées, quelques routes et un taux d'alphabétisation de 20 pour cent. Les enfants tchadiens chanceux apprennent à lire et à écrire ainsi que l'apprentissage de la religion dans les madrasas mises en place en plein air sous les arbres. 



La Chine s’active pour prendre sa part 

Afin de rejoindre le groupe des pays qui exploitent le Tchad, la Chine a travaillé sur de nouveaux projets pour accroître sa part du gâteau.
Le nombre d'entreprises chinoises au Tchad est en croissance rapide. Elles attirent des travailleurs en provenance de Chine pour travailler au Tchad, où la population locale est déjà aux prises avec la pauvreté et le chômage. 


L’IHH remplace les tapis dans les mosquées 

Malgré les riches ressources souterraines du pays, le peuple tchadien doit faire face à la pauvreté et la rareté des écoles. Il n'y a pratiquement pas d'école dans les régions autres que la capitale et les enfants reçoivent l’enseignement à l'extérieur, sous des globes d'arbres ou dans les mosquées. La mosquée Surur dans la ville de Kundul est l’une de ces mosquées école. Ici, environ 450 enfants apprennent à lire et à écrire et sont éduqués sur le Coran et l'Islam. 



Les tapis des mosquées ont été récemment renouvelés par la Fondation IHH qui a déjà concrétisé un certain nombre de projets d'aide dans le pays. En plus de combattre le problème de la rareté de l'eau par le forage de 34 puits, l’IHH a lancé les préparatifs d'un projet scolaire. 



Les personnes charitables qui souhaitent soutenir les projets sociaux de l’IHH au Tchad peuvent contribuer par des dons. Communiquez avec la Fondation pour obtenir plus de détails sur les projets d'écoles, de mosquées, de polycliniques et de puits.

Fondation IHH