Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

armee-deby.jpg
La désignation du Général rwandais Jean-Bosco Kazura, combattant de la première heure du Front patriotique rwandais (FPR), à la tête de la MINUSMA vient confirmer les rumeurs qui couraient sur l’inexistence d’une véritable armée nationale au Tchad, car Deby a conditionné la présence de son armée (une milice au service du roi autoproclamé) au Mali par la prise du commandement de la MINUSMA. Il ne faut pas confondre force de frappe et instaurer de l’ordre et de la sécurité dans un territoire donné.
 
Dans un premier temps, les responsables onusiens se sont intéressés à la demande de Deby, mais malheureusement pour ce dernier, ils se sont rendu compte de la faiblesse de cette armée dans le respect de la hiérarchie. Le Tchad, depuis l’accession de Deby au pouvoir n’a pas réussi à mettre en place une armée véritablement républicaine.
 
Le Tchad a beaucoup médiatisé son intervention au Mali, tandis que le Rwanda a plus de 4000 hommes au Darfour, mais au sein de la MUNIAD l’opinion international en sait beaucoup sur les résultats de l’action du Rwanda au Darfour, et ceci sans fanfaronnade comme ce fut le cas de Hassan Sila Bakary et son patron. Durant l’intervention du Tchad au Mali, le Tchad a mis la barre haute, et d’ailleurs ils n’ont même pas pu tuer Mokhtar Bel Mokhtar.
 
Par cette occasion, je voudrais juste laisser un message à Deby, comme quoi, il a tellement fait du mal dans ce pays jusqu'à notre disqualification sur le plan international, car notre pays ne dispose ni d’une armée nationale, ni d’une police nationale, ni d’une gendarmerie, ni d’une fonction publique, ni d’une justice indépendante, mais elle dispose d’une démocratie à ta demande, et cela ne nous arrange pas, regarde ou est Khadafi, ses brigades et son système politique vert, dans le vide. Même toi, son élève préféré, tu le nies et tu le vilipendes, c’est la vie, tu as raison et un jour la vie aura raison sur toi. Il y a des signaux, car a travers tes déclarations nous nous apercevons de ton départ. C’est comme ce la que demain les tchadiens feront de toiincha-allah.
 
Il est dit que la « Démocratie est le nom que nous donnons au peuple chaque fois que nous avons besoin de lui », mais un jour quand le peuple se conscientise, il arrache son pouvoir, même un siècle après.
 
Le combattant de la résistance
 
Moussa Issa Khamissou