Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Gouvernement_Emmanuel_Nadingar-Prtch.jpg.gif
C’est en lisant le courriel sur mon petit écran que j’ai aperçu la nième bêtise du gouvernement de la république du Tchad sous le sceau de ce farfelu de ministre de la sécurité qui ne connait que la loi de Deby qu’il considère comme son Dieu (a-t-il lâché lui-même à ses parents un jour en catimini, en ces terme, je suis Idrissaoui), où est ton honneur, ou bien chez toi l’honneur n’a pas d’importance.
L’Opération contestée de la police tchadienne le long du fleuve Chari telle que présenté sur RFI devrait interpeller les tchadiens pour qu’ils sachent où se limite le pouvoir d’un gouvernement.
« La police tchadienne a détruit hier, samedi 9 juin 2012, des dizaines de pirogues stationnées le long du fleuve Chari. Ce fleuve, qui sépare la capitale tchadienne Ndjamena de la ville camerounaise de Koussérie, est une source d’insécurité, selon les autorités tchadiennes. Du coup, celles-ci ont interdit toute traversée ou villégiature sur les rives de ce cours d’eau qui traverse cette zone urbaine sur plusieurs kilomètres ».
Normalement dans un pays de droit et de démocratie, pour ces genres d’opérations, ce n’est pas de cette manière qu’un gouvernement devrait se prendre, il y a une procédure et des acteurs qualifiés dans ce domaine de gestion de la chose publique.
Ce n’est pas pour des raisons de sécurité pour un chef de l’Etat qui habite le long du fleuve que le « ministron » de la sécurité devrait se prendre à la quiétude du paisible citoyen, en brulant les pirogues, en interdisant les blanchisseurs, en empêchant les élèves d’aller a l’école, en délogeant des agriculteurs (il oublie que la famine frappe au Tchad, ou bien tes parents sont couvert, ou tu n’a pas de parents en tant que telle)…. Tout en faisant croire qu’il (l’Etat) lutte contre des trafiquants quelconques…dans ce pays, qui est trafiquant ? A cette question, tout tchadien connait la réponse…mais hélas, par la force de chose personne n’ose le dire, mais un jour une personne aura le courage de le dire, ce jour viendra par la volonté de Dieu.
Monsieur Ahmat Bachir, si les autorités se prenaient ainsi entre temps, est ce que ta grande sœur saurait vendre ses beignets, ou ses chandwich au bord de la route, je suis sur de moi qu’elle n’avait pas de permis, ou bien tu oublier l’histoire….et si c’est ainsi, est ce que ton oncle Abdoulaye saurait laver les habits comme il l’avait fait avant, attention, il faut te calmer, la richesse que tu as amasser disparaitra un jour, et tu fera recours au fleuve… nous sommes en Afrique, il faut apprendre à protéger le paisible citoyen que de le réprimer avec ton système policier que tu cherche a mettre, un jour tu sera out-sider.
J’appelle à la compréhension de « la politique publique et la gestion des berges » à l’intention des autorités sous Deby…. Si vous demandez, il y a des spécialistes qui vous feront le travail avec art et sans confusion.
Vive le changement, pour s’arrêtent ces barbaries contre la population.
Citoyen lambda Tchadien
Hissein Mahamat Hassan