Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Médias au Tchad- Reporters Sans Frontière (RSF) est préoccupé par le risque élévé qui pése sur les journaux tchadiens indépendants menacés de fermeture. L'Organisation a appellé la HAMA à renoncer à ces sanctions qui ne se justifient pas // La candidature à la présidentielle 2021 du Maréchal Idriss Deby contestée dans un mémorandum signé par plusieurs partis d'opposition au Tchad qui appellent ce dernier à renoncer à se présenter //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

reporter.jpg

Partie au Tchad dans le cadre d’un reportage sur la libre circulation des personnes  dans la zone CEMAC (Communauté économique et monétaire  de l’afrique centrale), une équipe d’une  chaîne de Télévision internationale, basée à Dakar, a réalisé que les Tchadiens vivent dans un régime tout à fait policier.

En effet, de retour d'une mission du Tchad, des journalistes étrangers ont témoigné au blog de makaila sous couvert d’anonymat, que lors de leurs séjours dans le pays, des agents de renseignements en civil travaillant pour le compte de l’Agence Nationale pour la Sécurité (police politique ), les ont suivis à divers endroits où ils devraient interroger des personnes.

« Nous avons été convoqués à un poste de police à Ndjaména, pour être entendus », a-dit, un journaliste-reporter.

Et,  un autre d’ajouter, « ils nous ont dit qu’ils veulent savoir quelle type des questions, nous allons  poser aux gens ?». "Tout ça, c'est irritant ", se désolent-ils!

Cela fait 20 ans, que les journalistes tchadiens travaillent dans un environnement médiatique difficile où ils sont traqués, intimités voir menacés par des dignitaires du régime dans l’exercice de leurs fonctions.

Aujourd’hui, avec le témoignage de cette équipe d’une chaîne de télévision internationale, l’opinion publique peut se faire une idée exacte et juste sur la nature répressive de ce régime policier d’Idriss Deby au Tchad.

La rédaction du blog de makaila