Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

tchad.jpgUne source sous couvert d'anonymat proche du milieu de la famille Itno, la famille régnante au Tchad depuis 1990, nous informe que la tension a atteint son niveau le plus critique entre la lignée Déby Itno et celle de la lignée Mahamat Itno.
 
La deuxième reprochant à la première de l'utiliser comme chaire à canon pour le besoin du règne de leur cousin Idriss Déby. En ce moment, le chef de la fronde Itno n'est autre que le Général Abderahim Bahar Mahamat ITNO, nouveau retraité de l'armée à 40 ans.

Certains ne manquent de rappeler publiquement qu'en avril 1989, Idriss Déby n'avait pas jugé utile d'aller chercher son cousin le ministre de l'intérieur de l'époque Ibrahim Mahamat ITNO le laissant ainsi entre les mains des sbires de DDS. Selon des agents de la DDS, ce dernier qui est mort en détention début 1990 de suite dysenterie, disait jusqu'à sa mort, le mal qu'il pensait de Idriss Déby l'accusant même d'avoir ordonné aux soldats qui devaient venir en renfort des autres qui allaient engager le combat contre éléments de la sécurité présidentielle (SP) de ne pas s'y rendre au stade de la concorde pour plutôt couvrir sa fuite sacrifiant ainsi les auteurs de la conspiration.

Selon toujours les témoignages recueillis, Idriss Déby n'a jamais participé au processus ayant conduit à l'action du 1er avril. C'était son cousin le ministre Ibrahim Mahamat Itno qui avait convaincu, à 1 mois du coup, Hassan Djamouss et les autres de le mettre au parfum  et qu'il prend  la responsabilité de l'informer et de l'y associer étant donné qu'il est son "petit" cousin; grave erreur !
Depuis l'avènement du MPS, Idriss Déby, en accord avec sa politique démoniaque, en a fait des fils de la lignée Mahamat Itno des veritables chaire à canon dans tous les combats contrairement à ceux de la lignée Déby ITNO. Ce que tous le monde sait, depuis 1990, aucun fils de la lignée Déby ITNO n'est mort dans un quelconque combat à l'exception de Brahim Déby, mort sur le champ d'honneur du narco-trafic de drogue.
 
Si notre source dit vrai, le retour précipité à Ndjaména de Idriss Déby est lié à la fronde de ces propres cousins les Mahamat Itno qui ont une envie d'en finir avec et Idriss et son frère le sultan (chef de canton) Timan dont déjà la désignation avait fait couler beaucoup de salive. En fait, celui qui devrait être désigné comme chef de canton, selon une succession établie depuis des lustres, n'est autre que le Général Mahamat Délio dont le père était le dernier chef de tribu avant l'abolition de ce titre.
 
A l'heure ou nous écrivons cette note, il semble que Idriss Déby rentré de France, ne pouvant être opéré à cause de la faiblesse de son organisme abîmé par plusieurs années de chimio-thérapie, sur conseil de son frère Timan, veut procédé à la "neutralisation" des Mahamat ITNO et ou associés en commençant par Abderahim Bahar et son frère Ousman Bahar. Il est prévu à cet effet deux options :

1/ Leurs nominations comme attaché militaire dans des ambassades lointaines.
2/ Leurs éliminations physiques dans un "combat ", s'ils refusent l'affectation.

Ce que beaucoup de tchadiens ne savent pas, l'élimination physique des personnes jugées indésirables au cour des batailles est l'une des vieilles pratiques du soldat Déby. En effet, il commence par procéder à ta nomination au sein de l'armée et te promeus à un grade supérieur que tu vas prendre pour une promotion; ensuite il t'ordonne d'aller à tel ou tel front et recommande à d'autres de profiter de la bataille pour te tuer et ainsi vous allez figurer sur la liste des morts au combat. Ainsi des personnes de son propre clan et plusieurs autres personnes furent tués par ce procédé.
La guerre entre les ITNO aura t-elle lieu ?

Source anonyme.