Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

images-copie-41.jpegPresident-du-HCC.jpg

                                                  Sylla et Alifei

De sources généralement bien informées, comme on l’entend chez les journalistes, rien ne va plus entre le président du Haut Conseil de la Communication (HCC) et le ministre de l’Information et de la Communication, Porte-parole du Gouvernement Nadingar II. Ces deux personnages de la vie publique tchadienne se traitent, par lettres interposées, de tous les noms d’oiseaux depuis un certain temps.

Tout serait parti d’une correspondance du Ministre de la Communication au REFRAM qui est le Réseau Francophone des Régulateurs des Médias. Hassan Sylla Bakari dans son zèle habituel a voulu organisé un forum international (c’est la nouvelle trouvaille de l’équipe de Nadingar) sur la fracture numérique et tuti-quanti. Mais, le président du REFRAM a transmis le courrier au président du HCC qui est le vice-président de ce réseau pour lui demander de s’en occuper. Il s’est également étonné que le ministre tchadien ne se soit pas approché de son collègue qui est le vice-président avant de lui écrire officiellement.

C’est donc un homme touché dans son amour propre qui prend sa belle plume de vrai journaliste sorti de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Yaoundé (par opposition à ceux qui ont des BTS douteux et qui deviennent des ministres) pour mettre l’impertinent à sa place. Moustapha Ali Alifei, connu pour sa pondération mais surtout pour un égo bien développé de prince kanembou, ne veut pas se laisser compter par ce petit ministre parvenu au sommet par des intrigues et autres lâcheté.

C’est ainsi qu’après avoir reçu cette lettre, le ministre Sylla vire au rouge et cours apporté le courrier à son maître à pensée Emmanuel Nadingar. Cet autre taré ne cherche même pas à comprendre et intime l’ordre à Sylla de répondre à cet affront. La réponse ne fut pas amène. Le Hcc entend donc monter au filet pour smasher Sylla. Le match est pour le moment inédit. C’est pour la première fois qu’un ministre ouvre un front contre un président d’une grande institution. On verra qui sera le vainqueur in fine.

Le Communicateur attentif