Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

djimekhalagresized.gifEcrit par Dr. Djimé Adoum, tchadnews.info   
28-12-2009

Il nous est souvent arrivé de nous poser des questions par rapport au Tchad et au Soudan et surtout de savoir quand est-ce que les deux voisins opteront pour ré-établir la paix dans leurs pays respectifs.  Il n'est un secret pour personne que la guerre qu'ils se font par procuration a occasionné beaucoup de dégats et qu'il vaille la peine d'en finir pour redonner aux citoyens des deux pays la possibilité de mener une vie nettement meilleure par rapport à l'etat actuel des choses.

Pour beaucoup d'observateurs, les deux pays ont plus à gagner dans la paix pour plusieurs raisons parmi lesquelles nous pouvons citer l'établissement d'un état de droit ou le citoyen peut trouver la quiétude et vaquer à ses occupations quelque soit leur nature; et la mise sur pieds d'institutions démocratiques permettant aux citoyens de juger l'état d'avancement des programmes de développement dans les secteurs clés, tels que la santé, l'agriculture, l'éducation et les infrastructures.  Les deux pays vont bientôt entamer des élections législatives et municipales et ont besoin d'une stabilité politique pour que ces élections puissent avoir lieu dans la quiétude et la transparence.

Il est aussi opportun de signaler que les deux pays viennent de renouer avec le dialogue.  Vous vous rappelez que le Dr. Ghazi, Conseiller du Président Elbachir s'était rendu à Ndjamena en octobre et s'est entretenu avec le President Deby et son gouvernement?  Il était donc attendu que le Minstre tchadien des Relations extérieures, M. Moussa Faki se rendait lui aussi à Khartoum.  Les choses ont légèrement trainé.  Le retard du voyage du Chef de la Diplomatie tchadienne, devait selon certaines sources, être précédé par la mise en oeuvre de certaines conditions par le Gouvernement de Khartoum, parmi lesquelles nous pouvons citer l'éloignement des maquisards tchadiens de la frontière tchadienne.  C'est donc chose faite et le chef de la diplomatie tchadienne s'est donc rendu à Khartoum ou il a rencontré le Président Omar Hassan Elbachir le jeudi dernier. Les soudanais sont aussi attendus à Ndjamena au début de janvier 2010.  Celo devrait donc suivre la normalisation des relations diplomatiques.

Si cette nouvelle ouverture entre les deux pays se solidifie, on peut s'attendre à la fin des guerres fratricides qui ont occasionné tant de dégats humains et matériels.  Il va sans dire que les deux pays auront beaucoup à gagner à reprendre des relations normales tant entre Etats que le long de la frontière ou les affaires florissaient dans le temps. Reste à savoir si les maquisards des deux cotés trouveront leur compte dans le retablissement des relations diplomatiques?

A suivre?