Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ISMAILCAPIT.jpg
Le capitaine Ismaïl Moussa,
leader incontesté du FSR.

Selon les explications que nous venons de recevoir des différentes hiérarchies des politico-militaires de l’est du Tchad, le capitaine Ismaïl Moussa demeure l’unique dirigeant du Front pour le Salut de la République (FSR).


Les responsables politiques et  militaires lui expriment leur totale solidarité et indéfectible soutien tout en balayant  d’un revers de la main les propos contenus dans un communiqué de presse annonçant son remplacement à la tête du Front pour le Salut de la République (FSR).


En effet, tout porte à croire que l’auteur du communiqué de presse paru sur le site de Tchadactuel, a été viré du FSR, il y a  une année après les événements d’Am-Dam et depuis lors, il a disparu de la circulation pour réapparaître avec un communiqué controversé.


Nos sources soutiennent et précisent  que depuis que le capitaine Ismaïl Moussa, leader du FSR,  a rejeté  publiquement l’idée de négocier avec le pouvoir de Ndjaména, il a attiré envers sa personne toute la sympathie des combattants de son mouvement y compris de ceux qui appartiennent à d’autres factions armées. Et c’est cela, qui a suscité une hostilité de la part d’une tranche minoritaire d’individus qui gravitent autour de M.Timane Erdimi.


Les mêmes sources affirment que l’auteur du communiqué de presse, qui est apparenté au Président du RFC, serait dans la disposition d’organiser des ralliements au régime  dans la perspective des éventuelles négociations avec le pouvoir et c’est ainsi qu’il lui aurait été assigné le rôle de signer si jamais accords il y aurait  au nom du FSR pour légitimer son retour.


Or, disent-ils à l’unanimité sur un ton sec : « c’est très mal nous connaître, car, si nous combattons depuis 2005 Idriss Deby, ce n’est pas un simple  communiqué d’un parfait inconnu qui va nous dissuader de notre ligne directrice de continuer  la lutte contre  tout  un  système politique et son  vase communicant. »


Le Front pour le Salut de la République (FSR) et les autres membres affiliés disent réaffirmer avec détermination leur entière solidarité au capitaine Ismaïl Moussa qui reste le principal dirigeant du mouvement et rejette totalement son remplacement tel que annoncé par ce prétendu communiqué dont l’auteur seul, assumera les conséquences du contenu.


Aussi, disent-Ils que si jamais d’aucuns affirment qu' il y a eu une assemblée extraordinaire du FSR durant la période du 20 février  2010, celle-ci serait sûrement trafiquée donc nulle et de nul effet et qu’ils useront de leurs droits de poursuivre les contrevenants sur des bases légales conformément aux procédures judiciaires et pénales en vigueur et applicables en la matière.


Informations vérifiées et recueillies

Par le blog de makaila.